Allemagne — Histoire

30 millions d’euros d’indemnisation pour les homosexuels condamnés en Allemagne

L'agence AFP
Commentaires
Le ministre allemand de la Justice Heiko Maas
Photo prise par © Ministre allemand de la Justice Heiko Maas

Le ministre allemand de la Justice Heiko Maas annonce l’intention des autorités fédérales de réhabiliter et d’indemniser les homosexuels condamnés auparavant afin de « rétablir les victimes dans leur dignité».

Le projet de loi organisant à la fois l'annulation des condamnations et l'indemnisation des homosexuels pourrait être soumis au Bundestag dans le courant du mois d'octobre, a promis le ministre allemand de la Justice Heiko Maas, ajoutant qu'il était prévu de débloquer 30 millions d'euros pour indemniser les victimes de l'injustice.

Il s'agit de réhabiliter et d'indemniser 50 000 hommes condamnés pour homosexualité sur la base d'un texte nazi resté en vigueur longtemps après la guerre.

L'opinion internationale salue l'intention de Berlin de « rétablir les victimes dans leur dignité », tout en déplorant que l'initiative « arrive tard, bien trop tard », une partie des intéressés étant « morts depuis longtemps ». © AP PHOTO/ ESTEBAN FELIX Gay pride : Kiev attend des eurodéputés et le département d’État américain

La sévérité de l'ancien article 175 du Code pénal allemand, adopté en 1871 et qui condamnait « les actes sexuels contre nature (…), que ce soit entre personnes de sexe masculin ou entre hommes et animaux », avait été accrue par un texte nazi de 1935 prévoyant jusqu'à dix ans de travaux forcés. Plus de 42 000 hommes ont été condamnés à ce titre sous le IIIe Reich, envoyés en prison et pour certains en camp de concentration. Tous ont été réhabilités par une première loi de 2002 qui annulait aussi les condamnations infligées aux déserteurs de la Wehrmacht. Mais l'article 175 a été maintenu après-guerre, restant pendant des décennies la seule survivance légale des persécutions nazies et conduisant à 50 000 nouvelles condamnations dans la jeune démocratie ouest-allemande.

Ces procès ont eu lieu pour l'essentiel jusqu'en 1969, date à laquelle l'article 175 est revenu à sa version d'avant 1935, mais le texte n'a été abrogé qu'en 1994. En Allemagne de l'Est, l'article 175 avait d'emblée été rétabli dans sa première version et a été supprimé en 1968. Quoi qu'il en soit, malgré les pressions des Verts et de plusieurs associations, le mariage pour les couples homosexuels est toujours interdit en Allemagne.

Source : Sputnik News