Monsieur Cuir Montréal 2016, Christian Généreux

Six mois de passion...

Collaboration Spéciale
Commentaires
monsieur cuir
Photo prise par © Serge Blais

Eh oui, il s’en est passé des choses depuis l’honneur qu’on m’a fait d’avoir été élu Monsieur Cuir Montréal 2016. Depuis le 11 juin dernier lors du Weekend Fusion Montréal, j’ai été autant occupé à représenter Montréal à l’extérieur, qu’à m’impliquer et à représenter la communauté cuir dans divers événements locaux. Le tout bien entendu, avec passion !

Il ne faut surtout pas croire que le BDSM (Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sadomasochisme) n’est qu’une pratique sexuelle. Pour plusieurs, c’est d’abord un état d’esprit avec des valeurs spécifiques d’une communauté unique. Ce qui est génial, c’est que dans tout ça, la créativité soit au rendez-vous. Que vous participiez à un souper protocolaire, à une soirée de jeux avec ou sans sexe. ou que vous vous préfériez explorer entre vos quatre murs, le BDSM et le fétichisme vous permettent de laisser aller votre ima-ginaire, selon vos goûts et vos envies. 
 
Qu’est-ce qu’un Monsieur Cuir joue comme rôle dans tout ça ? Certains diront que c’est un peu comme le concours de Beauty Pageant version en cuir, au masculin. Disons que cette vision est un peu simpliste et ne reflète pas du tout la réalité. En ce qui me concerne, ce titre en est un davantage communautaire et d’éducation. À Montréal, en plus d’être juge pour élire son successeur, les seules obligations pour un nouveau titré sont d’être du défilé de Fierté Montréal et de faire une levée de fonds pour un organisme caritatif durant son mandat. S’il le désire, le tenant en titre peut décider de s’impliquer davantage et de représenter la communauté cuir ici comme à l’international.
 
Pour ma part, je considère cet honneur comme une affaire sérieuse ! Je crois qu’un titré est aussi un leader et que la meilleure façon de le démontrer est de prêcher par l’exemple. Lead by example comme ils disent. Donc, depuis le début de mon mandat d’un an, je me suis impliqué dans plusieurs événements, notamment : organiser le Concours Monsieur Cuir Plein Bois au Camping/ Resort Plein Bois; animation de l’Encan fétiche et prestation «percussion» sur scène lors de l’événement cuir du Camping/Domaine de la Fierté; maître de cérémonie pour le Street Fashion Show, organisé par Montreal Fetish Weekend; pour une troisième année, l’organisation et la conceptualisation du légendaire Bal en Cuir du BBCM, un évènement qui me tient à cœur; animation de l’atelier BDSM à Jeunesse Lambda, ainsi que de l’atelier Protocoles et étiquettes lors du 2e anniversaire du Club de Cuir/Later Les Phoenix de Montréal…
 
En plus de ma participation à la vigile à la mémoire des victimes d’Orlando et au défilé de la Fierté, événements organisés par Fierté Montréal, j’ai aussi représenté Montréal entre autres au Toronto Leather Pride, au Party Cuir lors de la Fête Arc-en-Ciel de Québec, ainsi qu’à MLO (Mister Leather Ottawa). Sans parler des nombreux événements et partys connexes qui ont eu lieu tout au long de l’année… Tout ça alors qu’il reste encore six mois à mon mandat ! Et j’ai encore toute l’énergie.
 
Au moment d’écrire ses lignes, je suis déjà dans les préparatifs pour IML (International Mister Leather) à Chicago en mai prochain. En tant qu’insulaire Montréalais et fier Québécois, je tiens à mettre tout en œuvre pour représenter Montréal au mieux de mes capacités. C’est un gros défi et le point culminant de mon mandat qui, à ce moment-là, tirera à sa fin. J’y vois une chance unique de faire partie de quelque chose de plus grand, de fraternel où des liens seront tissés avec des gens de partout sur la planète. Question de bien m’y préparer, je prévois être aussi de MAL (Mid-Atlantic Leather) en janvier à Washington, pour y rencontrer plusieurs titrés actuels et passés, ainsi que les juges d’IML qui y seront dévoilés. Durant cette fin de semaine, il sera aussi très important pour moi de participer au Moment de Solidarité devant la cour Suprême des États-Unis, consi-dérant l’élection du nouveau président qui on le sait, risque de faire reculer (entre autres) les droits LGTB de nos voisins du sud… La preuve que notre combat en est un de tous les instants !
 
Finalement, prochainement, j’aborderai, ici, ce que je propose sur le plan local, pour contribuer au travail d’unification déjà entamé, ainsi qu’au rayonnement de notre communauté fétiche LGTB de Montréal. Beaucoup a été fait et je crois que le momentum est excellent pour passer à la prochaine étape, en toute collégialité.
 
Christian GÉNÉREUX (aka Le Maestro)
Monsieur Cuir Montréal 2016
 
Pour le suivre ou le contacter :