France - Journée mondiale contre le sida

La nouvelle campagne d'Aides présente des couples nus

L'agence AFP
Commentaires

Quatre clichés, tous en noir et blanc, représentant des couples nus de même sexe ou de sexes différents, faisant l'amour tout en pratiquant une activité sportive ou artistique. Tels sont les visuels de la campagne "Révélation" présentée par AIDES et l'agence de publicité TBWA\Paris, à la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida le 24 novembre. Et ils risquent de ne pas passer inaperçus... 

La nouvelle campagne de prévention de l'association Aides représente des couples nus de même sexe ou de sexes différents. Elle a été imaginée et conçue par l'agence de publicité TBWA\Paris bien avant la violente attaque homophobe des affiches de prévention à destination des hommes (gais, bis et indécis) ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes qui a cours depuis une semaine et doit être diffusée à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida.

«Les séropositifs sous traitement ont beaucoup de choses à nous transmettre. Mais pas le virus du sida», indique le slogan de l'affiche.

Les photos très artistiques en noir et blanc qui représentent deux personnes nues risquent de provoquer une nouvelle offensive des milieux homophobes qui sont proprement déchaînés depuis la mise en place des affiches du ministère de la Santé et le score de François Fillon au 1er tour de la primaire de la droite.

La Associations familiales catholiques et plusieurs élus Les Républicains ont organisé la censure de cette campagne de santé publique au prétexte qu'on y voit un couple d'hommes chastement enlacé.

Les images de la campagne d'Aides risquent donc de leur déplaire tout autant même si elle met en scène des couples hétéro et homosexuels.

«Nous avions besoin d'une campagne qui marque les esprits, qui permette d'ouvrir le débat mais sans choquer», précise le président de Aides. «C'est la première fois qu'un tel message fait l'objet d'une grande campagne nationale, il convenait donc de le délivrer avec sérénité... et un peu de légèreté aussi.»

Les affiches ont commencé à être placardées partout en France depuis le matin du 24 novembre.