Alimentation

En hiver, ajustez votre alimentation !

Collaboration Spéciale
Commentaires
Légumes
Photo prise par © Fugues

Notre alimentation en hiver nous aide à combattre l'humidité et le froid, mais aussi la fatigue hivernale et la déprime. Faut-il manger davantage lorsqu'il fait froid ? Quels sont les aliments dont il faut se méfier et ceux que l'on doit privilégier ? Peut-on boire un petit verre d'alcool pour se revigorer ?

Quand il fait froid, est-il nécessaire de manger plus ?
Le froid ne doit pas être un prétexte à notre coup de fourchette. En effet, notre confort de vie (chauffage, transport) ne nécessite pas de manger davantage lorsqu'il fait très froid. En revanche, nos envies diffèrent en période hivernale. Nous aspirons plus à des plats consistants et qui mijotent sur le feu. S'il ne faut pas s'en priver, il convient cependant d'ajuster nos menus en conséquence, et si nécessaire, en cas de soucis de poids, de diminuer les portions.
 
Quels aliments faut-il privilégier en hiver ?

Ce qu'il faut, c'est viser une alimentation équilibrée :
•   Toujours laisser une place suffisante aux légumes, cuits et crus, dont les potages et les crudités.
 
•   N'oubliez pas également les fruits, par exemple sous forme de compotes ou de fruits secs, excellents pour leurs apports en vitamines, en fibres et  en énergie.
 
•   Les produits laitiers, aussi, doivent être bien dosés. Rappelons notamment qu'une portion de fromage par repas est suffisante, voire par jour. Il faut donc en tenir compte lorsque l'on prépare une quiche, ou toute autre préparation qui contient déjà du fromage...
 
•   De la même façon, une portion par jour de viande, poisson, jambon ou oeuf, est suffisante, même en hiver.
 
•   Bien entendu, toute l'année, les matières grasses industrielles cachées sont à consommer avec modération (beurre, crème) et surtout les graisses cachées (viennoiseries, gâteaux, biscuits, plats industriels).
 
Quant au petit verre d'alcool pour se réchauffer...
Certes, vin chaud, alcool fort, liqueur sont efficaces pour faire monter rapidement la température corporelle. En revanche, l'alcool a l'inconvénient de fatiguer l'organisme. En d'autres termes, le coup de fouet que va procurer l'alcool sera de bien courte durée. Cette technique est donc déconseillée.