Cerro Pelon

Démesure minimaliste

Collaboration Spéciale
Commentaires
Cerro Pelon
Photo prise par © Guido Mocafico
Cerro Pelon
Photo prise par © Guido Mocafico
Cerro Pelon
Photo prise par © Guido Mocafico
Cerro Pelon
Photo prise par © Guido Mocafico
Cerro Pelon
Photo prise par © Guido Mocafico
Cerro Pelon
Photo prise par © Guido Mocafico
  • Cerro Pelon
  • Cerro Pelon
  • Cerro Pelon
  • Cerro Pelon
  • Cerro Pelon
  • Cerro Pelon

L’ancien directeur artistique de Gucci et YSL, et créateur de la marque éponyme, Tom Ford a toujours été un passionné d’architecture. Il était donc logique qu’il fasse appel, au début des années 2000, à Tadao Ando, l’un des plus grands architectes pour la construction de son ranch. Visite guidée de ce domaine hors-norme qui est maintenant à vendre… pour la modeste somme de 75 millions de dollars (américains).

Alors qu’il annonçait encore il y a un an vouloir y passer ses vieux jours, Tom Ford a mis en vente cet été son ranch minimaliste situé sur un immense domaine, près de Santa Fe, dans l’état du Nouveau Mexique. Il y avait fait construire cette demeure ultra moderne et minimaliste perdue dans la pampa de la capitale du Nouveau-Mexique, grâce au gain qui a réalisé sur ses actions peu après la vente de Gucci au groupe Kering. On connait l’amour que Tom Ford porte à l’architecture. Avant de devenir styliste, ce fût la carrière à laquelle il se prédestinait. On se souvient de la maison de l’architecte John Lautner dans laquelle il a tourné son film A Single Man. Pour son propre ranch, il a fait appel à Tadao Ando. 
 
Fidèle à sa réputation, l’architecte japonais a livré un travail tout en dépouillement, lignes droites, courbes parfaites et béton. Peu d’images existent de l’intérieur de l’élégant bâtiment principal, qui est vitré et entouré d’un immense un plan d’eau (qui sert également de piscine). À proximité, un manège et des écuries ultra-modernes pour les chevaux, un terrain de tennis avec éclairage et deux maisons d’invités en bois (qui contrastent avec le béton environnant) complètent l’ensemble marqué par la simplicité des volumes et des formes. La création architecturale d’Ando engage un dialogue permanent avec les éléments que sont l'eau, le ciel, le vent... et constitue l’une des plus belles réalisations privées du japonais.
 
Baptisée Cerro Pelon, l’immense propriété s’étend sur 98 km2, soit en comparaison près de la moitié de la surface de l’île de Manhattan. Pour la petite histoire, plusieurs westerns, dont «Silverado» et «Cow-boys versus Aliens» ont été tournés sur la propriété, dans une fausse ville western reconstruite. Le domaine se paye le luxe de posséder sa propre piste d'atterrissage et une rivière (Galisteo) qui irrigue toute la région et permet l’élevage de bétail. Cerro Pelon offre également des vues à couper le souffle, et on y trouve, des pétroglyphes (des dessins symboliques gravés sur des surfaces rocheuses il y a plus de 10 000 ans), des fragments de poterie et des ruines d’un village.
 
Si jamais vous aimez les grands espaces et... avez beaucoup d’argent en banque...
 
Info pour le domaine www.kevinbobolskygroup.com