Village gai

Un nouveau projet immobilier remplacera le complexe Bourbon

L'équipe de rédaction
Commentaires
Le Complexe Bourbon dans ses meilleurs jours
Photo prise par © Le Complexe Bourbon dans ses meilleurs jours

Abandonné et placardé depuis de nombreux mois, complexe Bourbon vit ses derniers mois : le bâtiment sera vraisemblablement détruit pour faire place à un important nouveau projet de logement locatif mixte, où l’on trouvera également des espaces à bureaux et des commerces au rez-de-chaussée.

Selon le projet proposé, le complexe Bourbon, construit au début des années 1990, et laissé à l’abandon depuis 2014, sera entièrement détruit.

Pascal Harvey, mandataire d’Investissements MSC Canada, le propriétaire de l’actuel complexe Bourbon, reconnait que le Complexe Bourbon a eu une importance dans l’histoire du Village et est associé à l’époque des complexes qui ont vu le jour dans les années 1990. «Malheureusement, il’édifice est en très mauvais état. Quand il a été acquis par le propriétaire, il était déjà assez vétuste. Sur le plan de la construction, ç’a été fait de façon, disons, artisanale.»

Le bâtiment cédera sa place à une tour de 9 étages signée par l’architecte Christian Thiffault, qui contiendra, entre autres, plus de 80 unités de logement locatif.

Le projet a franchi une première étape importante la semaine dernière, alors que le comité exécutif a proposé de modifier le zonage en place pour permettre au promoteur de bâtir plus haut que la limite de trois étages permise. Si elle est adoptée par le conseil municipal, la modification portera à 35 m la limite de hauteur sur l’îlot, sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues Alexandre-DeSève et Champlain.

La proposition a été déposée lundi matin en première lecture au conseil municipal. Le projet devrait être soumis en février ou mars prochain à une consultation publique menée par l’Office de consultation publique de Montréal.

Le nouveau bâtiment prévoit un rez-de-chaussée entièrement commercial, ainsi qu’un premier étage consacré aux commerces et aux bureaux. Le développeur a exprimé sa volonté de redévelopper ce secteur-là, qui fait mal à la rue Sainte-Catherine. Il a aussi l’intention d’aménager une petite place commerciale au coin sud-ouest du terrain, pour permettre l’éventuel établissement d’une terrasse qui donnerait sur la rue et sur le parc au sud du terrain.