Petit écran

Des émissions à ne pas manquer!

Luc-Alexandre Perron
Commentaires
 When We Rise

Chers amis lecteurs et lectrices, nous sommes maintenant arrivés à la fin de l’année 2016 et 2017 s’annonce une bonne année pour la télévision. Bien sur certains distributeurs comme Amazon et Netflix menacent la télévision régulière ou câblée mais le nombre grandissant de distributeurs fait en sorte qu’on doit vraiment travailler fort pour offrir un produit intéressant. Les spectateurs ont donc tout à gagner. Je vous propose donc aujourd’hui quelques petits bijoux à la télévision.

The Simpsons seront renouvelés pour une 29e et une 30e saisons! Difficile à croire que cette série d’animation aura eu une telle longé-vité. Les références culturelles qu’on apportait à chaque épisode  auront certainement eu un rôle déterminant pour la série, où on a pu rencontrer des LGBT ici et là dans la série avec la sœur de Marge ou le secrétaire du patron d’Homer. On peut donc s’attendre à d’autres grandes surprises au cours de ces deux prochaines saisons. Probablement la meilleure émission d’animation sur les ondes cette année. On va bien rire pendant encore deux saisons!
 
Simpsons
 
When We Rise. Production d’ABC, il s’agit d’une docu-fiction. . Cette minisérie est un must pour tous les membres de la communauté LGBTQ. D’abord, les plus vieilles et les plus vieux pourront se remémorer des bons (Stonewall) et des mauvais (Épidémie du sida) souvenirs. Les jeunes quant à eux pourront bénéficier d’un cours Communauté LGBT 101 et seront à même de constater que les générations qui les ont précédés se sont battues pour les droits dont nous bénéficions aujourd’hui.  C’est un essentiel. Jamais un réseau public n’avait plongé si profondément dans notre Histoire, celle des militants, des victimes, des héros de notre communauté. ABC a donc franchi une frontière importante. Inutile de vous résumer le synopsis puisqu’il s’agit de notre vécu depuis les émeutes de Stonewall de juin 1969 qui symbolisent le début du mouvement LGBT moderne. Tout y passe : les purges  contre les lesbiennes dans les groupes féministes qui ne voulaient pas être associées aux homosexuelles dans leur mouvement; l’épidémie terrible que fut le sida et les préjugés qui l’accompagnaient; les héros qui ont tout fait pour les malades;  les lois anti-sodomies qui criminalisaient l’homosexualité, l’homophobie généralisée de la société; les LGBT qui étaient exclus de tous les domaines de la société incluant l’armée; les militants pour le droit au mariage; etc. De plus, pour une rare fois, tout le monde est représenté, pas seulement les hommes gais blancs, on y verra les luttes particulières des autres groupes de la communauté. Mais ce qui doit aussi retenir votre attention c’est la distribution. En effet, le casting impressionne et nous permet de constater qu’on joue dans la ligue des grands (ou des grandes). La série met, entre autres, en vedette Guy Pearce (Priscilla Queen of the desert), Mary Louise Parker (Angels in America), Rachel Griffiths (Six feet under), Whoopi Goldberg (Ghost), Dylan Walsh, Rosie O’Donnell, Denis O’Hare (True Blood), Rob Reiner, David Hyde Pierce (Fraser), Paul Balthazar Getty (Brothers & Sisters) et j’en passe car la liste est longue. Vous pourrez donc retrouver des gens qui ont marqué l’histoire de notre mouvement comme Cleve Jones, qui a créé la fameuse courtepointe du sida ou encore le Docteur Marc Conant, un des premiers médecins à traiter les personnes atteintes du VIH/sida  ou encore le militant Bobbi Campbell. De plus puisque l’histoire se déroule sur plusieurs années, vous pourrez voir la vie, l’évolution et le coming out de plusieurs personnages. Pour couronner le tout,  le script est de Dustin Lance Black (Milk) et la direction relève de Gus Van Sant! Oui, je vous le garantie cette série va frapper fort. Il y aura sept épisodes (pour un total de huit heures de visionnement). Il ne faudra en manquer aucun. Je souhaite fortement que les gens se réunissent pour écouter cette série en groupe, ce qui pourrait ouvrir des discussions fort intéressantes. Vous pourrez aussi regarder la série avec vos proches amis hétérosexuels et ainsi les sensibiliser à notre Histoire et à nos luttes.  Vous en apprendrez certainement beaucoup sur l’histoire du militantisme LGBTQ et surtout sur nos luttes qui ne sont pas encore terminées. . À ne pas manquer!
 
The crow
 
The Crown. Avez-vous déjà vu le film The Queen qui avait valu un Oscar à Helen Mirren? Aviez-vous aimé ça? Si oui, vous allez vous régaler avec cette somptueuse série, qui est écrite par le même auteur que le film en question, Peter Morgan. Cette série raconte l’histoire de la reine Elizabeth II, à partir de son mariage avec le prince Philip en 1947 jusqu’à nos jours. La série sera composée de six saisons comptant chacune dix épisodes. Nièce du roi Edward VIII, la princesse Elizabeth n’était pas destinée à régner sur le Royaume-Uni. Mais l’abdication de son oncle pour épouser Wallis Simpson fera d’elle l’héritière du trône anglais à la suite de son père le roi George VI. La série commence alors qu’elle n’est que princesse et on assiste à son couronnement en 1952. Claire Foy interprète avec justesse la reine britannique. Les costumes sont somptueux. Les décors impressionnent. Comme la série se rendra jusqu’à nos jours,  je me demande bien si on abordera la question du coming out de son cousin Lord Ivar Mountbatten, premier membre de la famille royale anglaise à s’afficher comme homosexuel en 2016. Netflix, une fois de plus, marque des points avec une magnifique production et s’impose comme étant dorénavant incontournable. A voir absolument!
 
Raise by wolves
 
Raised by Wolves. Voici une série britannique avec l’humour spécial des Anglais! Une comédie complètement éclatée. Comment survivre dans une large famille avec une mère monoparentale qui est le pire exemple à suivre pour ses enfants avec sa personnalité totalement rigide? Vous allez rire en masse! À voir sur Acorn.TV. Vous n’en croirez pas vos yeux ni vos oreilles. Dans la tradition des grandes séries comiques qui arrivent d’Outremer (par exemple Absolutely Fabulous). Les deux saisons contiennent un total de treize épisodes ce qui est très peu. On parle présentement d’une campagne de levée de fonds pour la réalisation d’une troisième mouture pour l’an prochain.
 
Après Chicago P.D, Chicago Med et Chicago Fire, voici Chicago Justice sur NBC. Le titre dit tout. Une série judiciaire située, vous l’aurez deviné,  dans la ville de Chicago. On suit donc l’équipe du procureur (State Attorney) qui tente d’investiguer et de faire condamner des criminels de la ville. Il s’agit d’une série dérivée de Chicago P.D. produite par Dick Wolf, qui nous a offert Law & Order et Law & Order : S.V.U.
 
i am a boy or girl
 
Am I a Boy or Girl. Une série superbe qui traite des transgenres et leurs combats. On découvre d’abord l’individu et le processus d’acceptation avant d’aborder la transition. Chaque personne est unique et les cheminements sont différents, il va sans dire. Mais au plus profond, les luttes se rejoignent. Face à la discrimination, chaque humain réagit à sa manière. Chaque épisode nous fait découvrir un(e) trans. On le/la suit dans sa famille, son travail, ses amis, son environnement. En regardant plusieurs épisodes on se retrouve avec une magnifique mosaïque de gens qui luttent pour leurs droits. Le processus de transition est beaucoup plus mental que physique malgré toutes les différences dans le corps, l’hormonothérapie, les chirurgies, l’électrolyse; le côté psychologique doit se réorganiser complètement. Ces épisodes sont fantastiques. On découvre les gens, on apprend à les connaître, on s’attache à eux à un point tel qu’au moment d’arriver à la fin de l’épisode et malgré le titre, on en vient à oublier qu’on était  face à un transgenre, on constate simplement que c’était un humain, rien d’autre. Vous découvrirez des gens attachants, des héros qui luttent quotidiennement pour obtenir leurs droits et se faire respecter. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas (ou qui croient ne pas connaître) de transgenres, je vous recommande vraiment cette série documentaire.
 
Ellen
 
Ellen De Generes qui anime Ellen, son émission quotidienne éponyme, a été récompensée par le président Barack Obama pour l’ensemble de son œuvre. Quel chemin parcouru depuis son coming out lors de son émission. Contrairement à Rosie O’Donnell qui avait attendu la fin de son émission pour afficher son orientation sexuelle, Ellen a d’abord déclaré publiquement son homosexualité bien avant d’obtenir son émission. Bien que ça soit présenté en après-midi, si vous pouvez l’enregistrer vous serez bien heureux de l’avoir fait. Chaque heure passée en sa compagnie nous ravive et nous donne espoir pour un monde meilleur. Ellen fait toujours preuve d’une grande empathie et d’une générosité incroyable.
 
Dans un tout autre ordre d’idée, je vous annonce le départ de Julie Snyder de TVA puisque la saison hivernale 2017 marquera la fin du Banquier. Et aussi le retour de Véronique Cloutier le mercredi soir à SRC, il va sans dire... Voilà, pour ce mois-ci, n’oubliez pas de zapper, c’est la meilleure manière de découvrir des bijoux d’émissions.