Les ordinateurs haut de gamme de Microsoft et Apple au banc d'essai

Surface Book vs MacBook Pro

Nicolas Lavallée
Commentaires

Microsoft et Apple ont annoncé coup sur coup la nouvelle génération de leurs ordinateurs portables haut de gamme, le Surface Book et le MacBook Pro. D'ores et déjà en précommande (aux États-Unis seulement pour le Surface Book), ils bénéficient tous les deux des dernières technologies de pointe en matière d'ordinateurs portables à destination des professionnels et/ou des amateurs fortunés.

L'écran : avantage Microsoft

Alors que le Surface Book n'est disponible qu'en 13,5 pouces, le nouveau MacBook Pro est décliné en 13 et 15 pouces. Avec son écran de 3000x2000 pixels, le PC de Microsoft bénéficie d'une meilleure résolution (267ppp) que le MacBook Pro et son écran Retina, que cela concerne le 13 pouces (2560x1600 pixels, 227 ppp) ou le 15 pouces (2880x1800 pixels, 220 ppp).

Les composants : avantage Microsoft

Les deux machines intègrent des processeurs Intel Core i5 ou i7 de 6e génération et peuvent en outre accueillir jusqu'à 16 Go de RAM et un SSD de 1To dans leur configuration optimale. En revanche, Microsoft annonce une excellente autonomie de 16 heures contre seulement 10 heures pour le MacBook Pro.

La connectique : match nul

Si Microsoft propose deux ports USB « classiques » ainsi qu'un lecteur de cartes SD sur son Surface Book, Apple a quant à lui fait le choix de ne proposer que du Thunderbolt 3 à travers des ports USB Type-C, en abandonnant notamment son connecteur de recharge aimanté MagSafe. Conséquence inattendue, il faudra un adaptateur pour connecter son iPhone à son futur MacBook Pro, ce qui ne sera évidemment pas nécessaire sur le Surface Book. 

L'originalité : avantage Apple

Le Surface Book est un PC hybride et donc également une tablette à laquelle vient se greffer un clavier. Divers accessoires, comme un stylet ou le tout nouveau Surface Dial, ce gros bouton qui, une fois posé sur l'écran, fait apparaître de nouvelles fonctionnalités relatives à l'application en cours d'exécution, peuvent aussi être associés. De son côté, le MacBook Pro demeure un ordinateur portable classique, mais il est le tout premier à disposer d'une « Magic Toolbar », une barre tactile contextuelle qui remplace la traditionnelle rangée des touches de fonctions.

Verdict : qui est le meilleur ?

Difficile de dégager un réel gagnant dans cette lutte sans merci que se livrent Apple et Microsoft. Les deux engins ne manquent pas d'atouts – c'est un euphémisme –, mais on peut aussi dire qu'ils ne s'adressent pas au même public. Le MacBook Pro reste idéal pour une utilisation professionnelle et séduira toujours les fans de la marque à la pomme. Et on peut parier que ces derniers ne verront pas dans le Surface Book une nouveauté digne de les faire passer chez l'ennemi Windows.