BILAN 2016

Retour sur ce qui a marqué l'année 2016

Retour sur certains événements qui ont marqué l’actualité 2016 ici et ailleurs... avec un angle LGBT.

Haïti

Le premier festival de films LGBT Massimadi en Haïti, qui devait se tenir fin septembre 2016, est reporté à une date ultérieure. Quelques jours avant l'élection présidentielle, des hommes politiques et de hauts fonctionnaires haïtiens s'emportent sur la tenue de l'événement «incompatible», selon eux, «avec les valeurs défendues par la société haïtienne». Radios, télévisions et journaux font leur une sur le festival. Seule l'arrivée de l'ouragan Matthew mettra un terme à cette déferlante homophobe. POUR EN LIRE PLUS

 

 

Disparus de l'année

André Montmorency, le Christian Lalancette de Chez Denise, l'homme de théâtre et de peinture s'éteint à l'âge de 77 ans. Bruce Horlin, propriétaire du légendaire KOX et qui a oeuvré pendant plus de trente ans à la vie nocturne du Village, décède suite à de nombreux problèmes de santé. Suite à une pneumonie aigüe, Sheena Hershey, de son vrai nom Brian Charbonneau, meurt à l'âge de 35 ans. Le décès de la talentueuse et exhubérante dragqueen surprend et attriste aussi bien son public que la communauté des drags.

 

 

À l'international, l’année a commencé par la mort de David Bowie, a fini avec celle de George Michael. À eux seuls, les deux musiciens représentent toute un pan de la libération des mœurs à l’œuvre à la fin du XXe siècle dans la culture pop, assumant une sexualité queer pour le premier, franchement homo pour le second. Plus ambigu était Prince, à la fois icône homosexuel et hétéro virant à l’homophobie. 2016 a (notamment) également vu la disparition de la féministe Thérèse Clerc, du chanteur mexicain Juan Gabriel ouvertement exubérant (à défaut d’avoir été ouvertement gai), d’Edward Albee, l’auteur de Qui a peur de Virginia Woolf et de l’actrice et militante trans Alexis Arquette.

Les JO de la visibilité homo

Une cinquantaine d’athlètes out, des coming out en bout de course, une polémique, des bisous et deux demandes en mariage : la 31e édition des Jeux olympiques modernes, à Rio, en plein mois d’août, a incontestablement été l’olympiade de la visibilité pour les personnes LGBT. Le baiser de fiançailles d’Isadora Cerullo, demie de mêlée des Brésiliennes en rugby à VII, et de sa petite amie, Marjorie Enya, bénévole des JO, est d’ailleurs l’une des images fortes de la compétition, quelques jours après le coming out de la judoka brésilienne Rafaela Silva, médaillée d’or des moins de 57 kilos sur les tatamis cariocas. 

ONU

51 états musulmans s'opposent à la participation de 11 organismes LGBT à un congrès de l'ONU sur le sida en mai dernier. Seuls, l'Union européenne, le Canada et les États-Unis ont protesté. De même en février dernier, 54 membres du groupe Africain de l'Assemblée générale l'ONU et 25 pays présidés par la Bielorussie, l'Égypte et le Qatar s'étaient indignés officiellement lors de l'émission de timbres de l'ONU promouvant les droits LGBT.

 

Enfants transgenres

En juin dernier, le Québec adoptait un projet de loi rendant possible le changement de mention de nom et de sexe à l'État civil pour une personne trans mineure. Auparavant celle-ci devait attendre sa majorité. Une grande victoire pour tous les enfants transgenres et pour leurs parents. Ces enfants et ces jeunes n'auront plus à justifier une expression de genre ne correspondant pas à leur identité civile dans toutes les sphères de la société.  

Début décembre, on apprenait que Annie Pullen Sansfaçon et Olie Pullen étaient récipiendaires du Prix Droits et Li-bertés 2016. Ce prix remis par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), honore des personnes qui se sont distingués par leur engagement social et humain.  Olie Pullen s’est battue avec sa mère depuis plusieurs années pour les droits des enfants transgenres, entre autres, pour que ceux-ci puissent changer leur mention de nom et de sexe à l’État civil sans attendre leur majorité.

 

Études LGBT financées

En septembre, la Chaire de recherche contre l'homophobie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) reçoit du Conseil de recherches en Sciences humaines du Canada (CRSH) 2,5 millions de dollars sur sept ans pour mener des recherches et des études sur les réalités LGBT.

 

Prévention du VIH

La Norvège devient le premier pays au monde à distribuer gratuitement le Truvada comme traitement pré-exposition (PreP). Le Canada approuve sa commercialisation comme traitement préventif en février dernier.

L'armée canadienne poursuivie...

Début décembre. Un avocat d'Halifax, John McKiggan, a lancé un recours collectif au nom de membres homosexuels des Forces armées canadiennes et d'employés civils de la région atlantique qui disent avoir fait l'objet d'intimidation en raison de leur orientation sexuelle.  POUR LIRE PLUS