Réseaux sociaux

Facebook critiqué pour la censure d'une photo d'une statue de nu du 16e siècle

L'agence AFP
Commentaires

Facebook fait face à de nouvelles critiques pour sa politique de blocage de photos après l'interdiction d'une image d'une célèbre statue italienne du dieu Neptune considérée comme « explicitement sexuelle ».

Une photo de la fontaine Giambologna à Bologne, datant du milieu du XVIe siècle, a été téléchargée par l'écrivaine Elisa Barbari sur son compte Facebook. 

Celle-ci raconte qu'elle a été invitée à supprimer l'image par Facebook parce qu'elle est « explicitement sexuelle ».

La photo a été téléchargée sur sa page « Histoires, curiosités et vues de Bologne ».

Elisa Barbari a fait appel de la décision de bloquer l'image, mais a reçu un courrier électronique de Facebook maintenant la décision.

« L'utilisation d'images ou de vidéos de corps nus ou de décolletés plongeants n'est pas autorisée, même si l'utilisation est liée à des raisons artistiques ou éducatives », indique le courriel.

Elisa Barbari a qualifié la décision de « ridicule ». « Au début, j'étais en colère. Puis j'ai été surprise, je ne pouvais pas comprendre pourquoi ils ne veulent pas clarifier. C'est absurde. Dans le passé, j'ai signalé des contenus inappropriés à Facebook moi-même - fausses nouvelles, violence sur les animaux ... ces choses ont vraiment besoin d'être censurées, pas l'art. Je ne sais pas quoi penser, c'est ridicule ».

Elle ajoute: « Je suppose que cela n'a pas encore atterri sur le bureau de Zuckerberg. Il n'y a rien de vulgaire dans une œuvre d'art ».