Homophobie

Des Saoudiens choqués par leur petit écran…

Associated Press
Commentaires

Le pas de danse suggestif d'un concurrent de téléréalité a déclenché l'hystérie dans le royaume, où l'homosexualité reste un tabou absolu.


Les réseaux sociaux saoudiens se sont déchaînés, en début de semaine à cause d’une séquence de la téléréalité «Augmente ton crédit», diffusée sur Bedaya TV.  de ses scènes partagées des milliers de fois sur le Net. Dans ce «Loft» à la mode bédouine – où tous les participants sont évidemment masculins – une fête bat son plein. Un des concurrents danse derrière un camarade, qu’il tient par la taille. Un bref instant, il imprime de légers coups de hanches.

L’allusion homosexuelle, à peine perceptible, a déclenché un tonnerre de réactions outrées. Certains internautes ont accusé la chaîne de «pornographie» et réclamé sa fermeture, ainsi que des poursuites contre le fautif. Bedaya TV a fini par publier un communiqué s’excusant de la diffusion d’un «acte contraire à la religion et aux valeurs morales», tout en plaidant le geste «involontaire». Après avoir été remplacé par une lecture de Coran, mercredi, l’émission est revenu à l’antenne… sans le candidat incriminé, «disqualifié». 

Bien qu’elle soit répandue dans la société, de l’avis de nombreux témoins, l’homosexualité masculine est un tabou dans la monarchie wahhabite, dépositaire d’une interprétation rigoriste de l’islam. Traditionnellement, la «sodomie» traquée par la police religieuse y est passible de châtiments corporels ou de longues peines de prison. La peine de mort a aussi été appliquée dans des cas où des crimes tels que le meurtre ou le viol sont retenus contre les homosexuels présumés.