Immigration - homosexualité

La ville espagnole Melillia reçoit un grand nombre de demandes d’asile pour homosexualité

Collaboration Spéciale
Commentaires

Les demandes d’asile en Espagne « pour raison d’homosexualité » ont été multipliées par 15 depuis 2015. Ces demandes sont enregistrées spécialement dans la ville de Melillia et concernent des Marocains, originaires du Rif et des Africains subsahariens.

Si en 2015, leur nombre ne dépassait pas 5 ou 6 cas par an, actuellement, ils sont plus de 70 demandeurs d’asile, affirme la fédération espagnole des Lesbiennes, gaies, bisexuels et trans-sexuels.

Pour Ruben Lopez, le représentant de cette association à Melillia, la grande majorité de ces demandeurs d’asile sont logés dans des centres d’accueil, mais la plupart d’entre eux n’affichent pas publiquement leurs tendances sexuelles de peur d’être agressés par les autres pensionnaires, a-t-il déclaré au quotidien Akher Saâ.

En effet, dans beaucoup de pays africains, cette question demeure un tabou, comme c’est le cas de l’Ouganda du Sud Soudan, Nigeria, Burundi et le Liberia. Cependant, pour lui, le Maroc reste le pays où il y a le moins d’hostilité à l’égard de cette catégorie de la population.

Source : L'homme est un concept