Personnalité

Tom Daley réagit à la diffusion d'une vidéo de sexe en ligne

L'agence AFP
Commentaires

Le champion olympique de plongeon ouvertement gai Tom Daley s'est exprimé sur sa relation avec son fiancé officiel Dustin Lance Black après qu'une vidéo de lui pratiquant du sexe en ligne a fait surface sur les réseaux sociaux.

Tom Daley a échangé une vidéo sexuelle de six minutes à un correspondant sur Snapchat. Il lui aurait aussi envoyé des photos de lui, notamment via la messagerie privée d'Instagram et lui aurait donné son numéro de téléphone portable pour poursuivre l'échange. 

La vidéo en question a été filmée alors que le couple avait pris ses distances malgré des fiançailles officielles.

Tom Daley a confié au journal populaire britannique The Sun que son partenaire était au courant de ses sessions sexuelles en ligne avant que la vidéo n'apparaisse en ligne, et a assuré que cela ne se reproduira pas.

« Cela ne se reproduira jamais à nouveau, maintenant que nous allons nous marier, a déclaré le plongeur. La date est fixée, et nous sommes désormais prêts pour ce mariage ».

« Lance et moi avons eu une période de de séparation, puis nous sommes remis ensemble et réalisé que nous sommes destinés à l'autre », a encore expliqué le jeune sportif.

Tom Daley a reconnu avoir pratiqué le sexe en ligne, mais a exprimé le regret que la vidéo ait été partagée. « J'ai 22 ans, et si vous échangez avec quelqu'un par le biais des réseaux sociaux, ça se passe comme ça. Ce n'était rien de plus que cela. Nous ne nous sommes jamais rencontrés physiquement. Mais dans le monde moderne, ce genre de choses peut arriver. Les choses sont accessibles en ligne, et elles se propagent comme un incendie », a-t-il dit.

Le couple désormais réuni travaille la planification de leur mariage, a confié Tom Daley avant d'expliquer avoir eu un échange franc avec son fiancé. « Nous n'avons pas de secrets dans notre relation. Nous sommes honnêtes et ouverts. Quand nous avons de nouveau été réunis, je lui ai tout raconté ».

« Je ne pense pas que j'ai fait quelque chose de plus ou moins que tout autre garçon de 22 ans », a conclu le plongeur.