Eric Radford et Luis Fenero

Sportifs et amoureux

Olivier Gagnon
Commentaires
Eric Radford et Luis Fenero
Photo prise par © Perry Sénécal

Ce n’est définitivement pas tous les mois que le Fugues peut se targuer d’avoir sur sa couverture un médaillé d’argent olympique canadien (JO de Sotchi, patinage artistique en couple avec Meagan Duhamel) et son charmant conjoint espagnol, lui-même en route vers ses premiers Jeux en danse sur glace pour l’Espagne pour les JO de 2018 à PyeongChang, en Corée du Sud. À l’occasion du mois de l’amour, nous vous racontons l’histoire d’Eric Radford et Luis Fenero. 

Eric Radford et Luis FeneroJuillet 2015 – Eric était célibataire depuis janvier et n’avait qu’un seul plan en tête, soit celui de demeurer célibataire jusqu’aux prochains Jeux, question de s’éloigner de tout type de distraction ou de stress émotionnel. Le hasard s’est chargé de changer ce plan, semble-t-il, alors qu’un ami commun les a présentés l’un à l’autre lors d’une simple soirée entre amis au Steak Frites dans le Village. 
 
« Le lendemain, je partais littéralement pour le Japon pour plusieurs jours. Mais nous nous sommes rencontrés et sans trop que cela soit planifié, nous avons rapidement eu une connexion à force de discuter, il m'a fait rire… Et il était joli… », explique Eric, tout juste 32 ans, avec un petit rire nerveux, un peu gêné. 
 
Luis, de son côté, était arrivé tout droit de Lyon, en France, avec son entraineur à la fin de l’année précédente. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, Eric était quasiment déjà pour lui une relation virtuelle avant cette rencontre. « La première fois que j’ai vu Eric à la télé il y a quelques années, j'étais vraiment curieux de savoir qui il était. Et un jour, une fois déménagé ici, j'attendais le métro à la station Mont-Royal et il était debout à côté de moi! Je ne lui ai pas parlé à ce moment-là, comme je ne lui ai pas parlé lors des différentes compétitions pendant lesquelles je l’ai croisé. Quand mon ami m’a invité et m’a informé qu’Eric serait là, je n’avais plus le choix de dire oui! »,  ajoute ce jeune de 24 ans s’exprimant en anglais avec un charmant accent espagnol. Il n’en fallait pas plus pour que les deux s’embarquent dans cette belle aventure.
 
Bien qu’ils aient, comme tous les couples, leur lot de défis au quotidien, le principal challenge auquel doivent faire face ces deux athlètes professionnels est sans aucun doute la gestion de leur temps passé ensemble. En saison, leurs horaires se chevauchent énormément, si bien qu’ils peuvent être plusieurs semaines sans se voir, alors que l’un part à l’étranger et lorsqu’il revient, l’autre est déjà parti, et ainsi de suite. 
 
« Très honnêtement, je n'avais jamais imaginé que je pourrais être un jour en couple avec un autre patineur. J'ai toujours pensé que j'avais déjà bien assez de patinage dans ma vie! Au final, c’est l’opposé : nous comprenons et acceptons l’un et l’autre le rythme de vie que nous menons », relativise Eric. 
 
Alors que cette période précise de la carrière en tant qu’athlète professionnel est assez courte, ces deux jeunes hommes ne peuvent se permettre d’ajouter cette contrainte au stress qu’ils vivent déjà dans la pratique de leur sport. L’entrainement et la distance ont d’ailleurs causé des problèmes dans les relations passées d’Eric. Moins touché par cela par le passé, Luis ajoute que « le patinage artistique est un peu un monde où nous sommes loin du monde «réel», ce qui peut complexifier les choses avec les gens qui n’en sont pas. »  
 
Alors que le sujet dévie sur l’homosexualité et le sport professionnel, les deux tiennent à préciser qu’il n’y a pas autant d’homosexuels en patinage artistique que l’on peut penser, bien que cela ne change pas le regard des gens, surtout les jeunes. Moins chanceux que Luis, Eric a vécu des moments assez difficiles, a vécu beaucoup d’intimidation dans sa jeunesse; il se demandait pourquoi les gens le détestaient à ce point pour la simple raison qu’il aimait un sport. C’est finalement un peu plus tard dans son adolescence qu’il a pu imposer un certain respect, alors qu’il remportait de plus en plus de compétitions, ce qui a mis un terme quasi final aux commentaires négatifs à son endroit. Dans les médias, les deux se font discrets, Luis, en particulier. «Je n’ai jamais eu le sentiment que je devais faire mon coming out en public (cette entrevue est d’ailleurs la première à ce sujet!). Mes parents et mes amis sont au courant, mais je ne sens pas le besoin d’en faire un statut Facebook ou d’y accorder plus d’attention que cela. Si les gens veulent me le demander, je vais répondre. » 
 
Eric, lui, a profité d’une initiative du Comité olympique canadien en 2014 pour en parler. « Je ne désirais pas en parler auparavant parce que je me concentrais sur l’atteinte de mon objectif, soit celui de me rendre à mes premiers Jeux olympiques. On m’a approché peu avant pour que je fasse une déclaration durant les Jeux, mais j’ai décidé que ce moment serait seulement à propos d’Eric l’athlète, et non pas Eric l’homosexuel. Je n’avais jamais considéré l’homosexualité comme une partie si importante de ma vie, c’est simplement qui je suis et ma vie est plutôt normale, ce n’est rien qui me définit », explique-t-il. D’abord paru sur Outsports, ce coming out est arrivé à un moment plus que parfait dans la carrière d’Eric, alors qu’il amorçait sa meilleure saison en carrière – une partie parfaite de médailles d’or avec sa partenaire. 
 
Depuis ce temps, le nom de ces deux grands gaillards circule sur la toile… En les googlant, il est possible de trouver des forums de discussion sur le patinage où c’est plutôt le potinage qui est à l’avant-plan, sans compter un compte Tumblr (men-of-fs.tumblr.com), clairement géré par un grand amateur de beaux patineurs, retraçant les photos souvent sexy de patineurs artistiques à travers le monde! Presque difficile de croire qu’ils nous ont offert leur histoire!  
 

Eric Rad ordEric Radford 

Patineur artistique canadien né le 27 janvier 1985 à Winnipeg, Éric participe aux Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi où il remporte une médaille d'argent lors de l'épreuve par équipes. Avec sa partenaire Meagan Duhamel, il a remporté plusieurs médailles au Pays et à l’international. Il est, entre autres, champion du Canada depuis 2012 et a remporté la médaille d’or aux championnats du Monde en 2015 et 2016. Fin 2014, il évoque pour la première fois dans un grand média son homosexualité après sa participation aux Jeux de Sotchi. 
 

Luis FeneroLuis Fenero

Né en juillet 1992, dans la ville de Jaca en Espagne. Avec sa partenaire de patinage Celia Robledo, il a été deux fois champion junior national d’Espagne est arrivé en 16e position aux Championnats du monde junior. Leur entraineur, à lui et Celi, est Romain Haguenaueur, qu’ils ont suivi à Montréal, en juillet 2014.