Par ici ma sortie - Nous et la société

Solidaires et allié-es avec Québec

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Depuis plus de vingt ans, nous sommes accompagnés dans nos luttes par des groupes et des individus qui ne font pas partie de nos communautés. Depuis plus de vingt ans, nous recevons du soutien. Des syndicats à la Fédération des femmes du Québec, aux partis politiques provinciaux et fédéraux. Aujourd’hui, nous ne sommes plus seuls pour défendre nos droits tout du moins au Québec et au Canada. Lors de l’attentat d’Orlando, les soutiens sont venus de tous et de toutes indépendamment de leurs origines, de leur orientation sexuelle ou de leur genre. Et lors de la vigile à Montréal, des élus municipaux, provinciaux et fédéraux étaient présents.

Nous sommes tellement heureux de ce soutien que nous avons même introduit une lettre dans le sigle LGBTQ, un A pour Allié-es. Et nous devons nous réjouir que le respect, l'inclusion, les luttes contre les discrimination ne soient plus seulement le fardeau des principaux intéressé-es. 

Dimanche soir, un attentat a lieu dans une Mosquée de Québec, avec le bilan que l’on connaît. Pas question pour moi d’essayer d’expliquer le geste du présumé tueur. Pas question de chercher quelles étaient ses motivations politiques, identitaires ou religieuses. Simplement, souligner que tout acte terroriste d’où qu’il vienne est intolérable. Que nous devons nous indigner devant l'assassinat comme ici de six hommes. 

Tant que des gouvernements, des partis politiques, des groupes religieux ou politiques, des penseurs, feront l’apologie de la violence et cibleront des communautés spécifiques comme responsables des maux, il y aura toujours des exaltés ou des fanatiques qui se sentiront légitimés de prendre les armes et de faire feu sur des innocents. 

Comme communauté LGBTQ+, nous connaissons mieux que d’autres les conséquences de toute forme de violence sur nos membres. Et nous sommes encore les premiers dans la liste des personnes à abattre pour de grands nombres de groupes religieux extrémistes. Mais nous savons aussi que nous pouvons compter sur nos allié-es. 

Alors pourquoi ne pas montrer plus de solidarité avec ce qui vient de se passer à Québec. Sur les réseaux sociaux que je suis, des individus de la communauté LGBTQ+ se sont indignés face à cet attentat et ont offert leurs sympathies aux Québécois musulmans. Et c’est tant mieux. Mais (à moins de me tromper royalement) seuls deux organismes ont ouvertement et formellement dénoncé cet acte barbare, Arc-en-ciel d’Afrique, et le Collectif Carré Rose. C’est bien mince. 

Je déplore que nous ne soyons pas capables de démontrer collectivement et publiquement notre solidarité et notre soutien non seulement aux LGBTQ musulmans mais à la communauté musulmane de Québec, comme je déplore aussi notre manque de soutien à d’autres combats touchant les droits et l’intégrité des personnes. Les droits de la personne, le respect des différences, l'accueil de l'autre ne doit pas se limiter à ceux qui font partie de nos communautés. 

En nous engageant publiquement, non seulement nous ferions preuve de solidarité avec tous ceux et toutes celles qui sont susceptibles d’être dans la mire de l’intolérance, du racisme et de la xénophobie, et nous montrerions que nous ne roulons pas seulement pour notre propre nombril. Alors que la tentation est grande de construire des murs (de la honte !) nous devons avancer avec des passerelles. Et devenir à notre tour des allié-es.