New York / Miami

Deux hommes condamnés pour avoir mis en place un réseau d'esclaves sexuels gais

L'agence AFP
Commentaires

Deux hommes ont été reconnus coupables d'avoir organisé un réseau d'esclaves sexuels gais étrangers aux États-Unis

Deux ressortissants hongrois, Gabor Acs et Viktor Berki, ont été condamnés cette semaine par un jury de Miami pour trafic d'êtres humains, conspiration et racket.

C'était la première fois que les juges de la Floride se trouvaient confrontés à un cas où des homosexuels étaient contraints à la prostitution. Les deux hommes avaient été impliqués dans un réseau d'esclavage sexuel qui a opéré à New York et à Miami, en exploitant de jeunes hommes gais aux États-Unis. Les victimes avaient été recrutées via le site GayRomeo.com. Il s'agissait de «jeunes étrangers de 20 ans, en moyenne, qui n'avaient pas d'instruction, cherchaient de l'argent, arrivaient aux États-Unis sans parler la langue», a déclaré la procureure au cours de l'affaire.

Trois d'entre elles ont témoigné dans l'affaire. Elles ont expliqué avoir été séquestrées dans des appartements minuscules en étant obligées de pratiquer des actes sexuels tout au long de la journée physiquement et sur webcam. La cour a ajouté que les jeunes hommes étaient à peine nourris et menacés de violence s'ils ne respectaient pas les ordres de leurs geôliers.

Les jurés ont délibéré pendant quatre heures et les deux hommes ont été reconnus coupables. Ils connaîtront leur peine à une date ultérieure. Ils pourraient être condamnés à 200 ans de prison si la peine maximale pour leurs crimes leur est appliquée.