Texas

142 vedettes s’engagent contre des projets de loi anti-LGBT au Texas

L'agence AFP , Associated Press
Commentaires

Réunis par le guitariste de Fun, Jack Antonoff, 142 artistes (de Lady Gaga à Jennifer Lawrence) s’allient pour protester contre des projets de loi transophobes et homophobes au Texas.

De Lady Gaga à Jennifer Lawrence, 142 artistes réunis par Jack Antonoff ont signé, le 14 février, une lettre ouverte à destination des législateurs texans. La lettre sous forme d’avertissement (« La communauté artistique surveille le Texas »), exprime l’inquiétude du monde des arts au sujet de récents projets de loi visant la communauté LGBT.

L’un des textes ciblés par la lettre est la Texas Bill 6 (SB6). Selon le New-York Times, cette loi exigerait des citoyens qu’ils utilisent les toilettes qui correspondent à leur « sexe biologique » dans les bâtiments gouvernementaux et les écoles publiques. Un sujet qui semble cher aux conservateurs, car une autre loi allant dans ce sens, la House Bill 1362 (HB1362), est également en préparation. Pendant ce temps, une autre mesure aurait pour but de forcer des enseignants à outer leurs élèves LGBT auprès de leurs parents.

Selon la lettre ouverte, les législateurs travailleraient également à supprimer les mesures de protection antidiscrimination des communautés LGBT : le mariage pour tous serait menacé, tout comme les politiques de lutte contre les discriminations sur les campus et dans l’espace public.

Les artistes soulignent que ces mesures sont particulièrement dangereuses pour les jeunes LGBT, déjà soumis en masse au harcèlement. La lettre dresse une liste accablante des discriminations dont sont victimes les jeunes transgenres et que les législateurs semblent oublier :

« Les jeunes transgenres et non conformes font déjà face à un taux plus élevé de rejet de la part de leur famille. Ils ont aussi plus de chances de finir sans-abris, de souffrir de maladies mentales, de se suicider et de se voir refuser un emploi ou un logement. »

L’actrice Laverne Cox, signataire de la lettre ouverte, avait tenu à rappeler durant les Grammy le cas de Gavin Grimm. En 2015, ce jeune étudiant transgenre avait poursuivi son école après que cette dernière lui a interdit l’usage des toilettes des hommes. Une décision qui, selon le Washigton Post, viole la loi fédérale contre les discriminations sexuelles à l’école. Le cas sera présenté à la Cour suprême en mars prochain. L’administration Obama avait tenté de régler le problème, en mai dernier, en sommant les écoles publiques à autoriser les élèves transgenres à utiliser les toilettes qui correspondent à leur identité de genre. Une mesure que l’élection de Trump semble chambouler.