Zagreb

Attaque homophobe contre une discothèque qui accueillait une soirée LGBT

L'agence AFP
Commentaires

Une soirée LGBT dans la boîte de nuit Super Super à Zagreb a été attaquée avec des gaz lacrymogènes dans la nuit de samedi à dimanche provoquant la panique chez les clubbeurs.

C'est une attaque homophobe qui a visé la discothèque Super Super dans la capitale croate Zagreb.

Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées au Super Super quand une cartouche de gaz lacrymogène a été lancée dans l’établissement dans la nuit de samedi à dimanche, vers trois heures trente.

Certains ont essayé de briser les fenêtres pour aérer les lieux, et deux ont personnes été blessées en essayant de quitter le club. La police et les ambulances sont arrivées rapidement sur les lieux.

« J'ai d'abord senti quelque chose comme une drôle d'odeur quand je dansais, et puis soudain tout le monde a commencé à tousser et à étouffer », a déclaré un jeune de 22 ans. « On ne pouvait plus respirer, c’était comme si ton visage se disloquait », a raconté un autre témoin. Un autre a confié: « J’ai pensé: c’est comme à Orlando ».

Cette attaque homophobetémoigne d'une augmentation spectaculaire des crimes haineux à Zagreb.

Bojan Glavaševi? du SDP a annoncé une conférence de presse aujourd'hui pour aborder la question.

L’organisation Zagreb Pride a demandé aux autorités d’agir pour retrouver les auteurs de cette attaque.

« Ces derniers mois, nous sommes confrontés à une escalade de haine dans les lieux publics alimentée par le discours de plus en plus en plus agressif et bruyant de la droite radicale cléricale, soutenue tacitement par le gouvernement », a fait valoir l'organisation.

Zagreb Pride a appelé à une manifestation contre le fascisme ce lundi dès 18 h.