Droits LGBT

Emmanuel Macron s'engage à légaliser la procréation assistée pour les couples de femmes

L'agence AFP
Commentaires

Alors que ses propos complaisants sur la Manif pour tous ont suscité un tollé au sein de la communauté LGBT, Emmanuel Macron tente de reprendre la main sur le dossier LGBT en s'engageant à légaliser la PMA pour les couples de femmes.

Premier grand faux pas dans sa campagne: les déclarations d'Emmanuel Macron affirmant que les adversaires du mariage homosexuel ont été « humiliés » lors du quinquennat de François Hollande, car on ne leur a pas suffisamment « parlé », dans une interview publiée jeudi par L'Obs lui ont valu un déluge unanime de critiques sans lui rallier le moindre soutien.

« Il a appartenu à un gouvernement qui n'a pas remis en cause la loi et en 2013 il était secrétaire général adjoint de l'Élysée. Ni à ce moment, ni depuis, je ne l'ai entendu se désolidariser de ce qui a été fait par François Hollande. Quand on est un responsable politique, il ne faut pas oublier avec qui on a travaillé », a réagi la leader de La Manif pour tous, Ludovine de la Rochère.

Mesurant sans doute l'impact très négatif de ses propos, Emmanuel Macron a précisé dans la soirée de jeudi à Causette, lors d'une interview en direct sur le compte Facebook du magazine, qu'il était « favorable à la loi du mariage pour tous. Je la protégerai et la défendrai » alors que « d'autres candidats veulent la remettre en cause », a-t-il assuré.

En revanche, il a regretté « la méthode » employée au moment du passage de cette loi. « Il fallait aller vite et ne pas laisser s'installer une espèce de débat qui a clivé profondément la société et a donné le sentiment à une partie qu'ils n'étaient pas entendus. C'est uniquement ce que j'ai ici voulu dire ».

« Je suis pour le débat (...), mais là, ce n'était pas le débat, c'était une conflictualité », or, « on ne peut pas construire l'avenir sur des clivages qui soient mémoriels ou sur des fractures identitaires », a-t-il ajouté.

Pas certain que cette mise au point suffise à calmer la tempête, l'entourage du candidat d'En Marche! s'évertue depuis hier à rappeler qu'Emmanuel Macron est non seulement favorable à la loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, mais qu'il est en outre favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes.

Les « humiliés » de la Manif pour tous apprécieront sans doute. Quant à la façon de faire passer cette mesure à laquelle il se dit désormais favorable s'il est élu: « Il faudra une autre pédagogie de la réforme », répond son entourage.

« Le fait que la PMA ne soit pas ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules est une discrimination intolérable », a fait valoir Emmanuel Macron qui se dit opposé en revanche à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA).