Fierté LGBT

Madrid devient une région «gay friendly»

L'équipe de rédaction
Commentaires

 

Face aux marques discriminatoires croissantes concernant la communauté LGBT, la capitale espagnole et la Communauté de Madrid ont décidé de revoir leur législation. Cette attitude marque également la volonté de promouvoir la World Pride 2017 que recevra la capitale cet été. Zoom sur la situation et sur le programme de cet événement.


Jeudi dernier, l'assemblée de Madrid a approuvé à l'unanimité la proposition de Ciudadanos de faire de la Communauté de Madrid une région "gay friendly". Cette appellation fait référence à des lieux, des personnes ou encore des institutions cherchant activement à promouvoir une ambiance de tolérance et de respect des personnes de la communauté LGBT. Très concrètement, le texte adopté propose d'en faire une région "ouverte, amicale et tolérante avec les personnes LGBT". L'objectif de ce texte est aussi de renforcer l'appui institutionnel à l'organisation de la World Pride 2017 dans la capitale, avec la volonté d'installer le drapeau de la communauté LGBT au siège du gouvernement régional du 23 juin au 2 juillet prochain. De ce fait, pour justifier cette appellation, la Communauté de Madrid prévoit de mettre en place une campagne d'information et de sensibilisation contre les agressions dont sont victimes ces personnes dans tous les espaces publics, notamment dans les lieux de rencontres, au travail ou encore à l'école. Elle souhaite également éradiquer toutes les formes de rejet dans le domaine sportif avec la participation des clubs et des fédérations de toute la région.

Les mesures et la législation actuelle dans la Communauté de Madrid?

Si Madrid est considérée comme une capitale promouvant la fierté homosexuelle, c'est avant tout grâce à la mise en place d'une législation destinée à limiter les marques de rejet et de discrimination. En effet, dès 2002, la Communauté de Madrid a créé un service d'information, d'aide et de sensibilisation dédié aux personnes LGBT, à leur famille et leur entourage. Ce service est dirigé autant à ces personnes qu'au reste de la population puisqu'il se concentre également sur les problématiques du harcèlement. Plus récemment, la région a aussi mis en place le programme LGBT qui condamne notamment les comportements discriminatoires par des sanctions administratives. Enfin, en juillet dernier, la Communauté de Madrid a impulsé la loi de protection intégrale contre les discriminations de diversité sexuelle et de genre imposant l'enseignement de la diversité sexuelle dans les écoles et lycées, ainsi que la censure idéologique.

La situation de la communauté LGBT dans la région?

D'après les données de l'observatoire madrilène contre la LGBTphobie, 240 incidents homophobes ont été recensés en 2016. Parmi eux, on décompte 59 agressions physiques, 77 agressions verbales, 20 cas d'harcèlement, 31 menaces et 4 expulsions. De même, le programme LGBT déclare avoir réalisé 15.000 interventions en 2016. De manière plus précise, 93% des victimes seraient des hommes et 69% d'entres-eux auraient moins de 30 ans. D'ailleurs, la catégorie des 25-29 ans est la plus touchée par ces attaques (39%). Toutefois, sur ces 240 incidents, seuls 25%, soit 59 cas, ont été suivis d'une plainte ou d'une dénonciation. Si ce chiffre reste encore trop faible pour les membres de l'observatoire, il a tout de même triplé par rapport à 2015 (15 cas suivis d'une dénonciation), preuve de l'amélioration de l'information et de la sensibilisation. Les plaintes ont d'ailleurs fortement augmenté au cours des quatre derniers mois de 2016, expliqué par la mise en marche de la loi LGBT permettant de sanctionner administrativement les harceleurs, qui sont, dans la plupart des cas, des hommes hétérosexuels.

La World Pride 2017 en ligne de mire?

Chaque année, la Communauté de Madrid organise l'événement Madrid Orgullo (MADO), la fête annuelle du quartier de Chueca qui dure une semaine et rend hommage à la communauté LGBT. Elle se termine par une manifestation étatique le premier samedi de juillet, qui est la plus grande d'Europe. Cette année, cet événement fête son quarantième anniversaire et sera conjugué à l'organisation de la World Pride 2017 qui aura lieu du 23 juin au 2 juillet prochain. À cette occasion, Madrid prévoit de recevoir plus de trois millions de personnes, dont pas moins de 2 millions seront présentes pour la grande manifestation du 1er juillet. De ce fait, pour faciliter la mobilité, la Communauté de Madrid prévoit d'étendre les horaires de fonctionnement du métro, des bus et du réseau interurbain. Un projet est également en discussion pour faire fonctionner le métro de la capitale en continu pendant 24 heures le 1er juillet, jour de la grande manifestation. 

Un programme riche pour fêter cet événement?

Pour fêter comme il se doit la World Pride, la Communauté de Madrid a mis en place une programmation riche et variée avec comme point central la grande manifestation du 1er juillet qui aura lieu sur Atocha-Colón, l'une des plus grandes artères de la ville de 18h30 à minuit. En parallèle, de multiples concerts seront organisés dans plusieurs points de la ville, ainsi que la Conférence Internationale des Droits de l'Homme du 26 au 28 juin. Autre nouveauté, cette année, la World Pride proposera un Pride Village, situé Puente del Rey, tout près du Madrid Rió. Dans cet espace, vous pourrez profiter des multiples expositions, mais aussi d'un large panel d'activités culturelles: séminaires, conférences, tables rondes, ateliers de danse, de théâtre, mais aussi de musique sont prévus. Les plus petits ne sont pas oubliés par la programmation puisque des jeux pour toute la famille et notamment des structures en LEGO seront placées dans différents points du parc. Enfin, le sport sera à l'honneur afin de promouvoir la tolérance dans ce domaine. En effet, le premier tournoi de football gai sera organisé du 30 juin au 2 juillet. De même, Madrid se convertira en capitale européenne du rugby en accueillant l'Union Cup 2017. Enfin, la neuvième édition des Jeux de la Fierté ouvrira ses portes à Madrid du 23 au 25 juin.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site officiel de la World Pride.

 SOURCES : AFP, IGLTA, GLISA, MADRID WORLD PRIDE