Femmes ensemble

Célébrer le féminin, au pluriel

Julie Vaillancourt
Commentaires
Gabrielle

Le 8 mars prochain, journée internationale de la femme, sera présenté la 3e édition du spectacle Femmes Ensemble. Imaginé par Marie-Lise Pilote et Janie Duquette, l’événement célèbre des femmes inspirantes, d’âges et horizons divers. L’actrice Gabrielle Boulianne-Tremblay, qui montera sur scène pour l’occasion, discute avec passion de ce spectacle d’envergure.


 On veut montrer qu’il y a une force dans la sensibilité. Un message d’espoir positif sur la féminité qui s’adresse à tous, car on célèbre le féminin qui est en chacun de nous » explique celle qui fut approchée par Janie et Marie-Lise suite à son entrevue accordée à Nathalie Petrowski dans La Presse, où elle y racontait son histoire de femme trans. Le spectacle Femmes Ensemble peut ainsi compter sur la présence d’une vingtaine de personnalité(e)s québécoises: «Tous les numéros abordent un message sur une des facettes de la féminité, présentée sous diverses formes; artistique, humoristique, politique, engagée, sensible…» À commencer par Gabrielle: « Mon rôle est d’éveiller les gens à la diversité, où je plonge le spectateur dans l’émotion du récit biographique et poétique » explique l’actrice et auteure, ayant notamment publié le recueil de poésie Le ventre des volcans. «D’ailleurs, la communauté LGBTQ+ est bien représentée, car il y a aussi Marie-Christine Pilotte, humoriste ouvertement lesbienne, membre du collectif Femmelettes. » Mentionnons aussi IMA, Brigitte Lafleur, France Gauthier et Marie-Claude Barrette, qui assumera l’interaction avec le public. Finalement, Arlette Cousture fera revivre Émilie Bordeleau avec une comédienne (surprise!) en « faisant le parallèle avec les femmes de l’époque (des Filles de Caleb) et celles d’aujourd’hui ». À ces femmes s’ajoutent des hommes, dont le danseur Uriel Arreguin et Fabrice Vil, motivateur de la soirée. On ne répétera jamais assez l’importance d’inclure les hommes au sein du mouvement féministe. D’ailleurs, la Women’s March de janvier emboîtait le pas vers cette tangente: « On a souvent une perception erronée du féminisme », poursuit Gabrielle « alors que c’est l’égalité homme-femme. Ce n’est pas une guerre, mais une lutte et au final tout le monde, hommes et femmes, peuvent y gagner. La diversité est un atout qui nous enrichit, plus qu’elle nous divise», conclut judicieusement Gabrielle. Femmes Ensemble invite ainsi hommes et femmes de tous horizons à se rassembler, pour mieux célébrer. 
 
Femmes Ensemble: 8 mars 19h30 à l’Étoile du Quartier DIX30 à Brossard. Infos et achat de billets: 



3 questions à Gabrielle Tremblay

Premier film et nommé aux Prix Écrans Canadiens
Je ne m’y attendais pas! Ça ma fait un choc de savoir que j’ai une place dans cette catégorie. Pour moi, c’est comme une validation que je suis sur le bon chemin. Ca été une expérience intense, car je ne sors pas d’une école (de jeu). J’ai appris sur le terrain grâce à des acteurs formidables; ils m’ont mis à l’aise afin que je puisse exprimer ma vérité, car j’incarne aussi une trans dans le film.
 
Première femme trans au Canada à être nommé pour un prix de la sorte
J’espère que ça contribuera à démystifier la transsexualité et sa diversité. Il y a plusieurs façon d’être une femme, certaines ressentent le besoin d’avoir l’opération, d’autres non. Maintenant, nous pouvons être reconnues par l’État en tant que femme, même si on le ressent depuis toujours…
 
Une scène de nudité qui fait jaser, car on y voit tes organes géniaux masculins
La chorégraphie n’aurait pas eu le même impact si j’avais été habillée. La nudité  est justifiée, elle n’est pas utilisée de façon accessoire ou pour provoquer le désir; elle est le reflet d’une vulnérabilité intense et crue. Lors du tournage, être dans le moment présent, m’a permis de me livrer sans pudeur. Lorsque je me vois à l’écran, je vois le personnage, parce que justement il m’habitait. J’ai prêté mon corps pour passer un message, au ser-vice de l’art. Mais j’ai repris mon corps depuis, je ne suis pas restée dans le personnage! 
 
Film réalisé par Mathieu Denis et Simon Lavoie à l’affiche depuis le 3 février. Gala des prix Écrans canadiens: diffusion 12 mars 20h sur CBC.