Celluloso Evergonni et Gigi Angeletti

Housebound : Portraits from the Winter Garden

Louis Godbout
Commentaires

Débordant d’activités, Evergon collabore depuis 1988 avec son complice Jean-Jacques Ringuette. Ils nous présentent encore cette année une exposition, Housebound : Portraits from the Winter Garden, qu’on pourra voir à la Galerie Trois points du 11 mars au 22 avril. 

Qui ne connait pas Evergon, grande figure de la photographie? Son œuvre rayonne à travers le globe depuis le début des années soixante-dix et se retrouve dans toutes les grandes collections muséales. Établi à Montréal depuis longtemps, professeur émérite à l’Université Concordia, on a souvent eu la chance de voir ici, en primeur, ses photos et ses installations toujours surprenantes et pleines d’humour. Débordant d’activités, Evergon collabore depuis 1988 avec son complice Jean-Jacques Ringuette. Ils nous présentent encore cette année une exposition, Housebound : Portraits from the Winter Garden, qu’on pourra voir à la Galerie Trois points du 11 mars au 22 avril. 

Autobaptisés Celluloso Evergonni et Gigi Angeletti, noms rigolos et autodérisoires qui pourraient être ceux de peintres italiens de la Renaissance, nos deux comparses n’en ont pas moins acquis une grande maîtrise qui leur permet de se réinventer constamment et de créer avec un plaisir et un enthousiasme évidents. Et leur talent n’ayant d’égal que leur générosité. Ils ont offert aux Archives gaies une photographie (voir ci-dessous) qui sera le prix d’un tirage, dont les billets seront mis en vente dès le 7 avril.

Ne manquez pas l’entrevue qu’ils m’ont accordée et qui sera publiée dans l’édition d’avril de Fugues, disponible à partir du 23 mars.

Vous êtes conviés au vernissage de l’exposition Housebound : Portraits from the Winter Garden, qui aura lieu le 11 mars à 15h à la galerie Trois points, au 372, rue Ste-Catherine Ouest, Espace 520. L’exposition se poursuivra jusqu’au 22 avril.

Vous êtes aussi conviés à une conférence historique au bénéfice des Archives gaies, intitulée Le Livre de bord du Front de libération homosexuel (1971-72) et la contreculture au Québec, par Robert Schwartzwald, le vendredi 7 avril 2017 à 19h30, au local RM110 du Pavillon de la Gestion de l’UQAM (315 rue Ste-Catherine Est). Contribution volontaire à l’entrée.