États-Unis - homophobie

Aux États-Unis les projets de lois antigais se multiplient

L'agence AFP
Commentaires

Les organisations de défense des droits des homosexuels s'alarment face à la multiplication de projets de loi discriminatoires dans 23 États américains.

Aux États-Unis, on bafoue les droits de la communauté LGBT en toute impunité, dénoncent des organisations militant pour la cause gaie. Dans leur viseur : une nouvelle loi, en vigueur depuis ce vendredi dernier dans le Dakota du Sud, autorisant les agences d'adoption à faire valoir les croyances religieuses «sincères» pour éviter de confier des enfants à des homosexuels aspirant à être parents. Selon les associations, plus d'une centaine de textes du même acabit ont vu le jour au cours des derniers mois dans 23 États, notamment au Texas, dans l'Oklahoma, le Mississippi ou l'Alabama. 

Cette loi «n'est que le commencement et fait partie d'une vague» de mesures similaires contre la communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres), déplore Sarah Warbelow, directrice juridique chez Human Rights Campaign (HRC). 

Le Texas se révèle être «le coupable le plus flagrant». Actuellement, une dizaine de projets de loi y seraient à l'étude. Ces derniers pourraient notamment modifier les règles d'attribution des familles d'accueil ou permettre aux administrations de ne pas célébrer les mariages homosexuels. «Nous sommes profondément inquiets de la dynamique de ces projets de loi, qui pourraient commencer à passer à travers le pays», reprend Sarah Warbelow, d'HRC.

Évoquant la loi en vigueur dans le Dakota du Sud, la présidente d'une organisation militant pour les droits des enfants estime que cela pourrait empêcher les couples gais qui accueillent actuellement des enfants de les adopter. «Cela serait particulièrement dévastateur», étant donné que l'accueil d'un enfant est généralement un premier pas vers l'adoption, prévient Christine James-Brown, du Child Welfare League of America.