Piétonisation 2017

Une édition d’Aires Libres sans précédent !

André-Constantin Passiour
Commentaires
Les Boules village 2017
Les Boules village 2017
  • Les Boules village 2017
  • Les Boules village 2017

Jusqu’à présent, les «Boules roses» de Claude Cormier ont marqué les esprits… Elles sont devenues, au fil du temps, une signature distinctive pour le Village sur la scène internationale ! Pour célébrer les 35 ans du Village gai de Montréal et pour souligner la tenue de la première édition de Fierté Canada, on marchera cet été sous une canopée de boules aux couleurs chatoyantes «inspirées» de la bannière arc-en-ciel, signée Claude Cormier ! Et ces petites sphères seront plus nombreuses que jamais ! Mais ce n’est pas tout, il y aura également une abondance de plantations pour plus de verdures alors que l’on pourra, si vous n’avez pas le vertige, se promener au-dessus des boules et prendre des «selfies» à volonté ! Et ce n’est qu’une partie du programme qui nous est réservé…

village 2017Pour ceux qui tiennent des statistiques, ce sera déjà la 12e piétonisation de la rue Sainte-Catherine Est et la 10e sous le nom d’Aires Libres tel qu’organisé par la Société de développement commercial (SDC) du Village. Quant aux «Boules roses» de l’architecte paysagiste Claude Cormier, on en sera à la 7e saison estivale.  Pour ce qui est des dates maintenant, elles demeurent sensiblement les mêmes que l’an passé, soit du début mai jusqu’à la fin de septembre...
 
L’an dernier, on avait suspendu pas moins de 145 000 boules au-dessus de la rue. Un défaut de fabrication a fait en sorte qu’elles se sont partiellement décolorées à peines quelques semaines après leur installation. «La mésaventure de la décoloration des Boules roses a amené Claude Cormier et la SDC à réfléchir sur l’avenir des boules en question. Elles sont reconnues mondialement donc, qu’est-ce que cela représente de les changer ? On a conclu qu’il valait la peine de pousser plus loin la réflexion. Claude Cormier s’est donc inspiré du drapeau arc-en-ciel pour concevoir un nouveau projet. C’est ainsi que les nouvelles boules reprendront les six couleurs du drapeau mais déclinées en trois teintes chacune, allant ainsi du rose au mauve. Nous aurons donc une canopée de 18 couleurs différentes!», explique Denis Brossard, le président du conseil d’administration de la SDC du Village. Puisque c’est un défaut de pigmentation, évidemment, la SDC du Village a obtenu «pleine compensation» de la part du fabricant de dire M. Brossard. Et ce ne sera pas une illusion d’optique, il y aura plus de boules que jamais : 180 000 en tout réparties entre les rues Berri et Cartier…
 
L’éclairage de soir sera aussi augmenté sur les boules puisque de 160 projecteurs on passe à 260 ! «L’objectif est de donner un nouvel aspect aux ‘’Boules roses’’ et rendre la canopée plus illuminée pour un plus bel effet alors que le pont Jacques-Cartier sera aussi éclairé de soir», commente Denis Brossard. À cela s’ajoute de nouvelles et plus abondantes plantations. Les hibiscus de l’an dernier feront place à 150 saules pleureurs de 12 à 15 pieds de hauteur, projet également conçu par Claude Cormier. Au total, 150 bacs seront disposés le long de l’artère… «Avec autant de saules, on crée une sorte d’allée de verdure», indique le président de la SDC du Village.
 
Après les escaliers pour être à hauteur des boules, la SDC du Village propose une passerelle pour se situer au-dessus. Il s’agit d’une collaboration avec la firme Architecturama. «Je rêve depuis longtemps d’avoir ce type de structure dans le Village, poursuit M. Brossard. Il s’agit donc d’une passerelle en acier galvanisé et en bois, une sorte de pont suspendu au-dessus des boules. On aura l’impression de flotter au-dessus des boules !»
 
Un troisième projet vient se greffer à ce qui a été mentionné plus haut: le parc au coin de Wolfe et Sainte-Catherine – soit 6 000 pieds carrés – sera complètement mis à niveau. Une fois le terrain nivelé, on procèdera à la construction de murs de 8 à 12 pieds de haut, une sorte d’enclos, tous d’une blancheur virginale et qui supporteront ainsi des œuvres d’art ! «L’idée est de créer une véritable galerie permanente à ciel ouvert. Je crois que c’est une première internationale à ma connaissance !», renchérit Denis Brossard. De 30 à 40 œuvres y seront ainsi exposées. Là encore, la SDC ne travaille pas seule puisqu’elle s’est adjointe les services de la firme Think Outside The Box pour cette « galerie à ciel ouvert ».
 
Enfin, les 10 «modules» rétroéclairés présentant des photos d’œuvres nous reviennent cette année. Cette fois-ci, ce projet a été confié au directeur artistique Jean-Pierre Pérusse. «Le mandat de Jean-Pierre est assez large, souligne Denis Brossard. Dans le cadre du 35e anniversaire du Village et dela tenue de Fierté Canada, on lui a demandé de faire une réflexion sur le Village, sur la communauté LGBT, sur l’historique, etc. Cela risque donc d’être très intéressant.»
 
«Il faut souligner le soutien exceptionnel du maire Denis Coderre, de l’Arrondissement de Ville-Marie, ainsi que de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Après avoir longuement discuté avec le maire Coderre, nous avons obtenu une aide financière supplémentaire pour cette 10e édition d’Aires Libres, qui correspond aussi avec le 35e du Village, le 150e du Canada et bien entendu avec le 375e anniversaire de notre belle ville. Sans cette aide financière supplémentaire, la 10e édition d’Aires Libres aurait été beaucoup plus modeste», a commenté M. Brossard.
 
Plus de 50 terrasses de restaurants, de cafés et de bars accueilleront les visiteurs l’été prochain, tandis que les «vélos musicaux» seront, également, de retour…
 
EN CHIFFRES :
  • 180 000 boules réparties entre les rues Berri et Cartier
  • Les 6 couleurs du drapeau arc-en-ciel, déclinée chacune en trois teintes, pour un total de 18 teintes chatoyantes de l'arc-en-ciel
  • 260 projecteurs
  • 150 saules pleureurs
  • plus de 50 terrasses de restaurants, de cafés et de bars
  • 10 modules rétro-éclairées présentant des photos d'œuvres
  • 1 galerie à ciel ouvert dans le parc situé au coin de Wolfe et de Sainte-Catherine, où seront exposées 30 à 40 œuvres d'art.
  • 1 passerelle pour avoir une vue au dessus des boules
 
 
 
pietonisation