Réseaux sociaux

YouTube s'excuse d’avoir masqué en mode restreint les vidéos LGBT

L'agence AFP
Commentaires

La plateforme de vidéos a présenté ses excuses à la suite de la multiplication de témoignages de youtubeurs LGBT qui ont vu leurs vidéos restreintes d'accès. 

Dans la nuit de dimanche à ce lundi, YouTube a été l'objet d'une vague de critiques de la part d'internautes qui s'étaient aperçus que des contenus liés à l'homosexualité pouvaient être filtrés.

En pratique, YouTube propose un « mode restreint » qui « permet de masquer les vidéos comportant des contenus inappropriés signalés par les utilisateurs ou décelés d’une autre manière », autrement dit des contenus à caractère sexuel explicite. C'est aux internautes de l’activer s'ils le souhaitent.

Le problème, c’est que les internautes se sont aperçus que ce mode bloquait aussi l’accès à de nombreuses vidéos liées aux LGBT dont rien ne peut justifier qu'elles soient blacklistées telles des tutoriels maquillage pour transsexuels et des coming out.

Face à la polémique, YouTube a été contraint de réagir. « Nous sommes fiers de représenter les voix de la communauté LGBTQ + sur notre plateforme, elles sont une composante à part entière de ce qui fait YouTube », a tweeté l’entreprise. 

« L’objectif du mode restreint est de filtrer les contenus matures pour la petite catégorie d’utilisateurs qui veulent une expérience plus limitée, a précisé YouTube. Les vidéos LGTBQ + sont disponibles en mode restreint, mais celles qui parlent de problèmes plus sensibles peuvent ne pas l’être. Nous regrettons toute confusion que cela ait pu causer et nous penchons sur vos interrogations ». Un langage plutôt flou.

Interrogé par le journal Le Monde, un porte-parole de YouTube France a expliqué que la définition des « contenus matures » concernait des sujets « un peu plus sensibles que d’autres » tels que la santé, la politique, ou... la sexualité tout en se défendant de vouloir « limiter la liberté d’expression ». Bref rien de vraiment convaincant. Et certainement pas de quoi convaincre bon nombre des personnes, révoltées par ces révélations.