Pérou

Un évangéliste attribue les pluies diluviennes à la théorie du genre

L'agence AFP
Commentaires

Un pasteur évangéliste a soutenu, mardi, que les pluies diluviennes qui ont causé la mort de 78 personnes au Pérou sont un châtiment divin en réponse à la promotion de la théorie du genre dans les écoles.

"Je suis convaincu que les pluies résultent de l'idéologie de la théorie du genre. Si le gouvernement n'avait pas cédé, Dieu n'aurait pas tant puni le pays", a dit le pasteur Ricardo Medina, dont le prédicat discriminatoire a des visées politiques à Arequipa, la deuxième ville du Pérou, où il est un conseiller municipal.

Le pasteur a organisé à Arequipa de nombreuses marches contre l'égalité des sexes, estimant qu'elle promeut l'homosexualité.

"Si le président (Pedro Pablo Kuczynski) nous avait écoutés, nous n'aurions pas eu de châtiment divin. Avoir approuvé ce programme scolaire a poussé Dieu à donner son avis, et il peut faire encore plus si nous continuons à dégénérer", a déclaré Ricardo Medina, cité par le quotidien Perú21.

Les météorologues péruviens ont expliqué que les pluies diluviennes qui s'abattent depuis plusieurs jours sur le pays étaient dues au phénomène El Niño qui perturbe régulièrement le climat en Amérique latine, provoquant inondations, avalanches et coulées de boue.