La sortie d'Éric Duhaime

Le populisme signé Éric Duhaime

Collaboration Spéciale
Commentaires

À en croire les propos simplistes, populistes et peu documentés d'Éric Duhaime, qui fait également la promotion de ses activités sexuelles dans son nouveau livre, le combat de la communauté LGBT est désormais terminé. 

Il est temps de serrer nos drapeaux arc-en-ciel et de sabrer le champagne. L'homophobie n'existe plus! Il faut célébrer mes amis: c'est la fin de la discrimination homophobe puisque les lois protègent désormais cette communauté! Le gouvernement devrait également, selon l'animateur de radio, arrêter de financer les organismes qui font la lutte contre l'homophobie, car il cèderait à la pression des soi-disant «méchants lobbys gais». Le combat est terminé! Arrêtons de dépenser les deniers publics! Party!

Si on suit la logique décousue et incohérente de M. Duhaime, les féministes devraient, elles aussi, mettre fin à leur combat puisque les femmes ont déjà l'égalité juridique. Au lieu de se battre pour l'inégalité sociale des sexes, elles devraient sabrer le champagne avec les gais et le gouvernement devrait arrêter de financer le Conseil du statut de la femme, car, encore une fois, il se soumet au «méchant lobby des féministes». Les minorités culturelles devraient cesser aussi de parler de racisme, après tout, les lois sont claires maintenant, on ne peut pas faire de discrimination sur le sexe, la race et l'orientation sexuelle! Voyons donc, arrêtez de jouer à la victime, le racisme n'existe plus! Champagne tout le monde!

S'il existe des plans d'action dans notre société pour contrer le sexisme, l'homophobie, la transphobie et le racisme, c'est qu'il a été démontré par différentes chaires de recherche universitaire que ces discriminations font partie des problèmes de santé publique.

L'égalité juridique, M. Duhaime, ne signifie pas l'égalité sociale!

La chaire de recherche sur la sécurité et la violence en milieu éducatif de l'Université Laval a révélé que les injures homophobes faisaient encore partie, en 2017, des injures les plus prononcées dans les écoles primaires et secondaires du Québec. Selon les données de Statistique Canada, 32% des jeunes adolescents LGBT ont des pensées suicidaires, comparativement à 7% chez les autres jeunes. Selon Statistique Canada, 13% des crimes au Canada sont motivés par la haine de l'orientation sexuelle. Les crimes homophobes seraient les plus violents des crimes haineux. Dans les milieux de travail, 25% des personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles ou transgenres taisent leur orientation sexuelle. Quand on se sent bien et inclut dans son milieu de travail, on ne sent pas le besoin de se taire. 39% des personnes LGBT de 50 ans et plus ont déjà sérieusement pensé à s'enlever la vie, 31% connaissent des symptômes de dépression, 21% n'ont pas divulgué leur orientation sexuelle ou identité de genre à leur médecin généraliste, 53% vivent en état d'isolement. Selon un récent rapport de l'Association Homosexualité et socialisme, 67% des personnes trans de 16 à 26 ans ont déjà pensé au suicide et 34% des personnes interrogées avaient déjà fait une ou des tentatives.

Avez-vous encore envie de sabrer le champagne, M. Duhaime?

Ce n'est pas demain matin que je vais ranger mon drapeau arc-en-ciel!

 

Jasmin Roy

Président Fondateur de la Fondation Jasmin Roy