Appuis et résultats concrets dans la lutte contre l'homophobie et la transphobie

Québec accorde 550500 $ à 30 organismes LGBT

L'équipe de rédaction
Commentaires

Le gouvernement du Québec vient d’annoncer les résultats du cinquième appel de projets du programme Lutte contre l'homophobie. Un soutien financier de 550 500 $ sera remis à 30 organismes répartis dans différentes régions du Québec, ce qui représente une bonification de 410 500 $ pour l'année 2016-2017. Par ailleurs, 88 % des mesures du Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie 2011-2016 ont été réalisées. 

Ce plan visait à soutenir les personnes de minorités sexuelles dans les domaines social, communautaire et professionnel, ainsi qu'à accroître les connaissances de la population québécoise en matière de diversité sexuelle.

La ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, Stéphanie Vallée, en a fait l'annonce à titre de ministre responsable de la lutte contre l'homophobie. Elle a souligné qu'une attention particulière a été accordée aux projets issus du milieu communautaire actif en région pour appuyer davantage les intervenants locaux et régionaux. Elle a également rappelé que le Plan d'action 2011-2016 présentait 60 mesures issues de la concertation et de l'engagement de 11 ministères.

Le Plan d'action a mené à la réalisation de plusieurs mesures, dont :

  • la création du Bureau de lutte contre l'homophobie pour coordonner la mise en œuvre de l'action gouvernementale, ainsi que pour administrer le programme Lutte contre l'homophobie;
  • la mise sur pied de la Chaire de recherche sur l'homophobie, financée à hauteur de 475 000 $ sur cinq ans, pour mieux connaître les réalités des personnes de minorités sexuelles;
  • la diffusion de deux campagnes médiatiques de sensibilisation ayant joint en moyenne 75 % de la population québécoise;
  • le lancement du programme Lutte contre l'homophobie, dont les investissements de plus de 1,3 million de dollars ont favorisé la réalisation de 64 projets d'organismes en majorité issus du milieu communautaire;
  • l'aide complémentaire à 23 organismes communautaires, soit 1,84 million de dollars pour accroître leur capacité d'agir.

« Encore cette année, les organismes ont été nombreux à répondre à l'appel de projets du programme Lutte contre l'homophobie. Je suis impressionnée par la qualité et l'originalité des projets retenus, dont certains s'adressent à des clientèles particulières telles que les jeunes, les aînés, et les autochtones. Ces initiatives s'ajoutent à celles de notre gouvernement, ce qui contribue à étendre et à renforcer nos actions pour continuer à soutenir la diversité sexuelle et de genre partout au Québec. D'ailleurs, le 28 mars dernier, notre gouvernement a annoncé dans le budget une somme additionnelle de 1,1 million de dollars, portant ainsi le budget de la lutte contre l'homophobie pour 2017-2018 à 2 millions de dollars. »

«Avec le Plan d'action, nous avons mis en place des moyens concrets pour combattre les attitudes homophobes et transphobes ainsi que pour favoriser la pleine reconnaissance des droits des personnes de minorités sexuelles. Je tiens à souligner le travail exceptionnel des ministères et organismes qui, par leurs conseils et leurs réalisations, nous ont aidés à sensibiliser la population et à tracer la voie vers une société plus ouverte et plus riche de sa diversité. Avec 88 % des mesures réalisées pour ce premier plan d'action, nous pouvons être fiers.» - Stéphanie Vallée, ministre de la Justice, Procureure générale du Québec et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie

L'appel de projets 2016-2017 du programme Lutte contre l'homophobie s'ajoute aux quatre appels de projets réalisés dans le cadre du Plan d'action 2011-2016. Ainsi, le gouvernement du Québec a appuyé à ce jour 94 initiatives mises en œuvre par 45 organismes, pour une aide financière totalisant près de 1,9 million de dollars.

 

Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie 2011-2016

Le Plan d'action gouvernemental de lutte contre l'homophobie 2011-2016 présentait 60 mesures visant à soutenir les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans (LGBT) dans les domaines social, communautaire et professionnel. Ses objectifs consistaient également à accroître les connaissances relatives à la diversité sexuelle au sein de la population québécoise.

Dans l'ensemble, 88 % des mesures ont été concrétisées.

Priorité 1 - Reconnaître les réalités des personnes de minorités sexuelles

Objectif 1 - Sensibiliser et éduquer : réalisé à 81 %     

  • Réalisation de deux campagnes de sensibilisation, en 2013 et en 2016, qui ont respectivement joint 76 % et 75 % de la population québécoise.
  • Production du Guide sur les droits des personnes face à l'homophobie en milieu de travail, qui a été consulté plus de 3 000 fois depuis son lancement en 2014.
  • Mise à jour tous les trois ans du guide Réalités juridiques et sociales de l'homosexualité et de la transsexualité dans les principaux pays d'origine des nouveaux arrivants au Québec. Ce guide a notamment été téléchargé près de 3 000 fois au cours de l'année 2015-2016.

Objectif 2 - Favoriser la recherche : réalisé à 100 %    

  • Soutien financier de 475 000 $ pour les activités de la Chaire de recherche universitaire sur l'homophobie de l'Université du Québec à Montréal.
  • Réalisation d'un portrait sociodémographique et de santé différencié selon les sexes pour cerner les besoins des personnes de minorités sexuelles de même que pour adapter les services qui leur sont offerts.
  • Production de deux rapports de recherche sur les familles homoparentales et soutien à des projets de recherche sur les personnes aînées LGBT pour documenter ces réalités et mieux orienter les actions gouvernementales.

Priorité 2 - Favoriser le respect des droits des personnes de minorités sexuelles

Objectif 1 - Promouvoir les droits : réalisé à 100 %

  • Production d'un document de référence destiné au personnel du ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI), aux agents d'aide à l'intégration des nouveaux arrivants et aux intervenants d'aide et d'écoute téléphonique des minorités sexuelles.
  • Élaboration d'exercices sur le thème de l'acceptation des différences des personnes de minorités sexuelles dans les cours de francisation pour les personnes immigrantes.

Objectif 2 - Soutenir les personnes dans l'exercice de leurs droits : réalisé à 100 %

  • Appui financier annuel de plus de 270 000 $ pour sept organismes qui défendent les droits des personnes des communautés LGBT.
  • Soutien complémentaire pour élargir la capacité d'agir des organismes de promotion et de défense des droits des personnes de minorités sexuelles. Une somme de 215 000 $ a notamment été accordée à ces organismes en 2015-2016.

Priorité 3 - Favoriser le mieux-être

Objectif 1 - Soutenir les victimes d'homophobie : réalisé à 94 %

  • Bonification du Répertoire des ressources de la santé et des services sociaux (RRSS) pour y ajouter plus de 130 organismes de soutien aux personnes LGBT au Québec.
  • Soutien financier de près de 45 000 $ à l'Association québécoise de prévention du suicide pour inclure les réalités des personnes de minorités sexuelles à la campagne médiatique Le suicide n'est pas une option.
  • Diffusion du guide Orientations homosexuelle et bisexuelle auprès des intervenants psychosociaux qui offrent une consultation téléphonique 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Objectif 2 - Favoriser l'adaptation des services publics : réalisé à 91 %      

  • Conception d'activités et d'outils d'éducation à la sexualité visant à contrer l'homophobie en milieu scolaire et dans les centres jeunesse.
  • Intégration de l'homophobie et de la diversité sexuelle à la formation des nouveaux agents correctionnels et application des règlements relatifs au droit d'être incarcéré dans un milieu sécuritaire pour les personnes de minorités sexuelles.
  • Élaboration d'une déclaration unique de changement de nom et de mention du sexe afin qu'un citoyen puisse, par l'entremise du Directeur de l'état civil, en aviser jusqu'à six ministères et organismes en une seule étape. Près de 7 000 transmissions de renseignements ont ainsi été effectuées.

Objectif 3 - Soutenir l'action communautaire : réalisé à 77 %

  • Appui à 64 projets d'organismes communautaires grâce au programme Lutte contre l'homophobie, pour des investissements totaux de plus de 1,3 million de dollars.
  • Soutien financier complémentaire à 16 organismes appuyés par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour venir en aide aux personnes de minorités sexuelles. Une somme de 250 000 $ a notamment été accordée à ces organismes en 2015-2016.

Priorité 4 - Assurer une action concertée

Objectif 1 - Coordonner l'action des institutions publiques : réalisé à 100 %

  • Création du Comité de suivi interministériel qui veille à la concertation des orientations et des stratégies d'intervention des ministères en matière de lutte contre l'homophobie et la transphobie.

Objectif 2 - Encourager l'adhésion des instances locales et régionales ?                    et des autres partenaires du gouvernement : réalisé à 100 %    

  • Mise sur pied du Bureau de lutte contre l'homophobie pour coordonner la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation du Plan d'action, ainsi que pour administrer le programme Lutte contre l'homophobie.

 

Lien connexe : ?Dossier Lutte contre l'homophobie du ministère de la Justice : www.justice.gouv.qc.ca/homophobie

 

SOURCE Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec