Le Feng shui Danois

Accueillir le printemps avec le hygge!

Sébastien Deschênes
Commentaires

Avec une mémorable tempête de la mi-mars, on peut dire que l’hiver nous en aura donné pour notre argent. Dans l’attente du printemps qui se dérobe, nous vous proposons de découvrir le hygge, une forme d’art de vivre scandinave qui s’apparente au feng shui, par sa portée spirituelle, et qui recèle une foule de trucs et conseils pour nous aider à mieux accueillir le printemps. Cette tendance montante fera parler d’elle dans les prochaines années et remplacera fort certainement le feng shui dans le cœur des adeptes de la philo-déco. Le hygge nous permet de cultiver le bonheur à la maison et dans nos vies, et ce, dans tous les climats! Quoiqu’il soit principalement danois, le hygge s’inscrit bien dans les mœurs scandinaves où chaque pays possède sa version. Même du côté nord-américain, le hygge pourrait s’apparenter au cocooning, mais avec une portée plus grande et qui sort du cadre de la déco.

Premièrement, il est important de dire que si le hygge touche effectivement à l’aménagement et la décoration de nos demeures, il englobe en fait un ensemble de principes qui se rapportent à l’art de vivre en général. Si l’on avait à le résumer, on dirait que le hygge c’est d’avoir le souci du détail à chaque instant de notre vie. Le hygge c’est la lueur des bougies et les parfums d’ambiance savamment choisis, qu’ils soient fabriqués ou qu’ils émanent de ce qui se passe à la cuisine. Avec le hygge, on cherche à être bien, chez soi et ailleurs (comme au bureau). Cette philosophie de vie se prête bien à notre typique ménage du printemps, puisqu’il s’agit en outre de ne rien accumuler d’inutile. Fini les excès d’objets, on fait le grand ménage des placards et on donne au suivant.

 

Comment pratiquer le hygge au-delà de l’aménagement? C’est simple. Avec le hygge, on enfile un pantalon confortable et nos chaussons favoris au moment du retour à la maison. On choisit de faire un gâteau sans raison en plein milieu de semaine ou on déguste de longs repas entre amis, avec des mets simples composés d’ingrédients de qualité. Exit la cuisine moléculaire, trop sophistiquée et pas hyggelig du tout! Les notions de simplicité et de qualité sont importantes lorsque l’on parle du hygge. On ne cherche pas l’exubérance et la quantité. On laisse tomber ce qui est pédant, tout ce qui est compliqué ou trop fastueux. On recherche en fait un certain apaisement, un était de zénitude. Par exemple, on éteint son téléphone cellulaire, on tamise les lumières et on n’oublie pas de mettre de la musique (ou de savourer le silence). On s’arrête à observer le moment présent et à le rendre plus agréable grâce à des petites choses. Le hygge a horreur de ce qui est snob et prétentieux et préfère ce qui est authentique et vrai. Le hygge s’immisce même dans nos relations. Hé oui, car avec le hygge, pas question de bouder une semaine. On respire et on lâche prise. On s’applique à meubler chaque instant de notre vie pour la vivre pleinement.

 

Alors pour rendre votre vie plus hyggelig dès aujourd’hui, nous vous proposons de vous faire une bonne tasse de thé ou un jus frais (dans votre tasse ou verre préféré) et de lire « Le livre du hygge » de  Meik Wiking aux éditions First, ou encore « Hygge (heu-gah) : L’art du bonheur à la danoise » de Louisa Tomsen Brits chez Robert Laffont. Bonne lecture!

 



 

  Envoyer cet article

Le Feng shui Danois

Accueillir le printemps avec le hygge!

Premièrement, il est important de dire que si le hygge touche effectivement à l’aménagement et la dé (...)

Publié le 03 avril 2017

par Sébastien Deschênes