Disparition

Le Dr Mark Wainberg est mort

André-Constantin Passiour
Commentaires
Dr Mark Wainberg

Un des pionniers de la recherche sur le VIH-sida, est mort hier. Il se serait noyé en se baignant au large de Bal Harbour en Floride. C’est ce qu’on apprend sur le site de Radio-Canada. Professeur en médecine à l’Université McGill, le Dr Wainberg est réputé notamment pour sa collaboration en 1989 avec BioChem Pharma Inc. dans l’identification initiale du 3TC en tant que médicament antiviral.


Son laboratoire à l’HGJ continue d’être impliqué dans la mise au point de médicaments, tout en recherchant de nouveaux concepts relatifs à la prévention de l’infection au VIH dans les pays en voie de développement.

«J’ai le cœur brisé. Mon mentor, le Dr Wainberg est décédé subitement. C’est tout un pan de ma vie qui vient de s’effondrer», a commenté sur son compte Facebook le Dr. Réjean Thomas, le cofondateur et président de la Clinique médicale l’Actuel. Grande tristesse suite à la disparition tragique de Mark Wainberg, le plus grand dans le monde de la lutte contre le sida», a dit pour sa part le Dr Jean-Pierre Routy qui est rattaché à l’Hôpital Royal Victoria.

«Grande tristesse suite à la disparition tragique de Mark Wainberg, le plus grand dans le monde de la lutte contre le sida», a dit pour sa part le Dr Jean-Pierre Routy qui est rattaché à l’Hôpital Royal Victoria.

Le Dr Mark Wainberg était le directeur du Centre du sida McGill de l’Hôpital général juif de Montréal. Il a été également le président de la Société internationale du sida. Il était d’ailleurs très fier d’avoir organisé la toute première rencontre internationale sur le VIH à Durban, en Afrique du Sud, en l’an 2000. 

«Né à Montréal en 1945, Mark Wainberg a été le premier Canadien à obtenir le virus pour l’étudier en laboratoire en raison des liens qu’il avait tissés avec le Dr Robert Gallo, de l’Institut National du Cancer de Bethesda», peut-on y apprendre sur le site medecine.umontreal.ca.

«Mark Wainberg s'est spécialisé en virologie après avoir fait des études à l'Université McGill et un doctorat à l'Université Columbia. Chercheur et militant infatigable dans le domaine du VIH/sida, il a consacré beaucoup de temps à rencontrer des scientifiques, des dirigeants étrangers, des industriels et des célébrités afin d'accroître la sensibilisation et d'élaborer des politiques visant à ralentir la propagation du VIH/sida et à éradiquer la maladie», écrit-on sur le site de Radio-Canada.

En reconnaissance de ses réalisations avant-gardistes, le Dr Wainberg a été promu au rang d’officier de l’Ordre du Canada en 2001, de l’Ordre du Québec en 2005 et a été nommé Chevalier de la Légion d’honneur de la France en 2008