Santé

Une recherche prouve que les poppers peuvent causer des lésions oculaires permanentes

Yannick LeClerc
Commentaires

L'étude, menée à l'hôpital général de Cheltenham au Royaume-Uni, a révélé que ce stimulant — interdit dans plusieurs pays, dont le Canada, mais pas en Grande Bretagne — peut causer un «grave effet» sur la vision. Un ingrédient clé du poppers, le nitrite d'isobutylène a été remplacé par le nitrite d'isopropyle, en 2006, après qu'il a été prouvé que le nitrite d'isobutylène causait le cancer. Cependant, ce produit chimique de remplacement a un impact sur une partie de la rétine qui est cruciale pour la vision centrale. 

Dr Rebecca Rewbury a déclaré que «l'ensemble des éléments de preuves» démontrent clairement une relation de cause à effet :  «les poppers causent des dommages sérieux sur la vision centrale». Le Dr Rewbury a expliqué que la plupart du temps, les utilisateurs sont  «inconscients du risque» qu’ils prennent en consommant des poppers.

Rewbury et son équipe à l'hôpital ont constaté des problèmes de visions graves et de «taches causant un aveuglement» chez une  douzaine d’hommes âgés entre 31 et 59 ans, qui étaient tous des consommateurs de poppers, une drogue encore populaire auprès de certains hommes gais, qui l’utilisent comme excitant /relaxant lors de relations sexuelles.

Les docteurs liés à la recherche ont constaté que la consommation de poppers avait causé «des dommages incroyables» aux cellules des yeux. Après l'étude, cependant la plupart des hommes ont vu leur vision revenir à une situation plus normale quelque temps après avoir complètement cessé d'utiliser les poppers.

Le Dr Rewbury met toutefois en garde que bien que les dégâts puissent être «résolus», les symptômes peuvent être «prolongés» et «les effets visuels de l'utilisation sur une base régulière et à long terme des sont eux inconnus».

Suite à la décision du gouvernement du Royaume-Uni, l’an dernier, de ne pas aller de l’avant avec son plan de bannir les poppers, de nombreux spécialistes et chercheurs en santé publiques avaient demandé que soient effectué plus de recherches à ce niveau…