Religion et discriminations

Église d'Écosse entend voter en faveur du mariage entre personnes de même sexe et offrir ses excuses

Yannick LeClerc
Commentaires

L'Église d'Écosse pourra bientôt célébrer des mariages homosexuels. Un rapport officiel qui statue que les ministres du culte devraient être autorisés à célébrer des mariages homosexuels sera débattu par l'Assemblée générale de l'Église en mai et il semble que la majorité soit dorénavant en faveur d’un tel changement.


Le document indique également que l'organisation devrait présenter des excuses pour ne pas avoir reconnu que les chrétiens homosexuels peuvent aussi bien que les autres être de bons chrétiens.

Ce rapport sera présenté par le Forum théologique de l'Église d'Ecosse, un corps influent qui met en évidence la théologie du Kirk. L'année dernière, l'Église avait voté en faveur de permettre aux ministres d'être présents lors de mariages homosexuels, mais ils ne pouvaient pas encore les célébrer officiellement.

Le rapport «invitera l'Église à faire le bilan de son histoire de discrimination à différents niveaux et de différentes façons contre les homosexuels et à s'excuser individuellement et collectivement et à chercher à faire mieux à l’avenir».

Si l'Église adopte cette proposition, il sera reconnu que «nous avons souvent omis de reconnaître et de protéger l'identité et la vocation chrétienne des homosexuels». 

Scott Rennie, un ministre ouvertement gai — dont la nomination, en 2008, avait suscité une énorme controverse — s'est félicité du présent débat.

Le révérend Rennie a déclaré que le concept que l'Église pouvait reconnaître qu’elle avait errée dans sa persécution des homosexuels était «l'une des choses les plus positives et optimistes que j'ai lues depuis de nombreuses années dans un rapport présenté à l'Assemblée générale».

Le révérend, qui a demandé à plusieurs reprises à l'Église de reconsidérer son opposition au mariage homosexuel, a ajouté: «On reconnaît finalement la diversité des personnes qui composent l'Église d'Écosse et l'Écosse en général.

"Ce rapport dit dans son propre langage théologique: vous êtes valorisé; Vous faites partie de nous, et nous devons faire mieux en vous incluant - et en étant simplement plus juste en interagissant avec vous ».

Rev Rennie a ajouté que «les mariages, qu'ils soient homosexuels ou hétéros, peuvent favoriser une bonne vie heureuse.

«L'amour de Christ pour nous, son peuple, se réflète dans des relations amoureuses. Le mariage est en quelque sorte une manière de célébrer l’amour de Dieu.

«J'attend le jour où je pourrai célébrer, au nom de Dieu, des mariages pour tous les couples, homosexuels ou hétérosexuels ».

Le commissaire principal de l'Assemblée générale, le révérend John Chalmers, a déclaré que le problème avait été un argument à long terme dans lequel il n'y aurait pas un seul vainqueur.

«Dans une dispute qui dure depuis plus de 20 ans, certaines personnes ont été blessées des deux côtés. Certaines se sont senties marginalisées et démenties. C'est pourquoi nous pensons que certaines excuses sont nécessaires pour favoriser la réconciliation et à nous aider à vivre nos différences là où elles existent».

Si le débat se déroule bien, l'Église «entreprendra une autre étude sur les implications juridiques de la tenue de mariages homosexuels et fera rapport à l'Assemblée générale en 2018.» La route est longue pour la reconnaissance de la différence…



 

  Envoyer cet article

Religion et discriminations

Église d'Écosse entend voter en faveur du mariage entre personnes de même sexe et offrir ses excuses

Le document indique également que l'organisation devrait présenter des excuses pour ne pas avoir rec (...)

Publié le 18 avril 2017

par Yannick LeClerc