Mythes ou réalités?

JOURNÉE DE VISIBILITÉ LESBIENNE, le 13 MAI - Mythes ou réalités?

Julie Vaillancourt
Commentaires
journée de visibilité lesbienne
C’est sous ce thème porteur de démystifications que se tiendra la Journée de visibilité lesbienne, le 13 mai prochain, à l’Écomusée du fier monde. Organisée en collaboration avec le Réseau des lesbiennes du Québec et le Centre de Solidarité lesbienne, sans compter de nombreuses bénévoles, les organisatrices vous invitent à prendre part à cette journée qui s’adresse à toutes les femmes de la diversité sexuelle.
 
«Sous le thème Mythes ou réalités?, nous allons démystifier tout ce qui a trait aux relations interpersonnelles, autant au niveau du couple, de l’amitié que des relations sexuelles, sans oublier les réalités des aînées», explique d’entrée de jeu Jessie Bordeleau, présidente du Réseau des lesbiennes du Québec.
 
Ainsi, cette exploration des relations interpersonnelles des femmes de la diversité sexuelle, se fera sur plusieurs générations, avec des conférencières aux réalités diverses. À 10h30, la journée débutera avec la conférence intitulée «Et après 60 ans?», qui explorera cette réalité tant au niveau du couple, que du célibat. La deuxième conférence portera sur la «Santé Sexuelle: ce qu’il faut savoir» et «va parler de protection, jouets, façons de faire, le consentement et autres informations pertinentes». Finalement, à 15h30, la dernière conférence se fera sous le thème «D’une relation à l’autre» avec 6 panélistes, soit «un couple, une famille homoparentale et un ancien couple devenu ami», explique Jessie. Quant à l’atelier-sexo, qui portera sur le sexe oral, il sera présenté deux fois dans la journée, soit en version française en avant-midi, puis en anglais l’après-midi.
 
D’ailleurs, les conférences seront offertes avec traductions simultanées, offrant ainsi une perspective bilingue à l’événement. Nouveauté cette année: l’événement sera diffusé en simultané audio sur le web «afin de donner accès aux filles en région et toutes ces femmes qui sont isolées. On mise beaucoup sur l’accessibilité de la journée» appuie Jessie.
 
«Aussi, l’événement est accessible aux personnes en mobilité réduite.» Bien entendu, des kiosques seront sur place afin de mettre de l’avant les organismes, initiatives et services de la communauté. Si cette journée existe depuis 1982, elle est toujours autant d’actualité, conclue Jessie: «Nous faisons cette journée aux alentours de la Journée de lutte à l’homophobie et la transphobie, car avec ces termes la lesbophobie est toujours laissée un peu derrière et elle est différente de l’homophobie, car elle inclut aussi le sexisme…On est souvent invisibilisé au sein même de notre communauté, donc il y a une importance pour nous en tant que femmes de se rassembler et de discuter des sujets qui nous touchent. Il y a encore plein de femmes qui n’ont pas de ressources et qui demeurent isolées. La journée c’est vraiment l’occasion d’aller chercher des informations avec les conférences et en rencontrant d’autres femmes: ça permet à plusieurs de se sentir moins seules dans ce qu’elles vivent et des conférencières qui parlent de leurs réalités de façon positive, ça peut juste aider! ». 
 
Journée de visibilité lesbienne: 13 mai, de 10h30 à 5h, suivi d’un 5 à 7 avec DJ.
Prix à la porte: 10$. Étudiantes aînées et prévente :  7$.
Points de vente: Verdun: Bar le Palco. Village gai: Libraire L'Eugélionne. HoMa: Bowling Darling
Mont-Royal: Centre de Solidarité Lesbienne  Facebook: https://www.facebook.com/JVL.visibilite/