New York

Les habitants de Gay Street transforment une croix chrétienne en symbole LGBT

L'agence AFP
Commentaires

Comment les habitants d'une des rues symboliques de Greenwich Village ont détourné une croix chrétienne qui voulait les stigmatiser en symbole d'acceptation. 

Le jour de Vendredi saint, les habitants de Gay Street, une rue de Manhattan, ont découvert une croix chrétienne en bois enchaînée devant une porte. Un acte qui ne se voulait manifestement pas bienveillant.

Neuf jours durant, elle a été déplacée de nuit à différents endroits de cette rue du quartier historiquement gai dont le nom devait déplaire à l'artisan de cette curieuse manifestation. 

Une habitante a alerté les autorités pour leur demander de la retirer, mais sans résultat.

Tant et si bien qu'elle a décidé de faire de cette croix un symbole d'amour et d'acceptation avec ses voisins en faisant « La Croix de l'Amour ».

Dimanche dernier, 23 avril, elle a peint cette croix avec les couleurs du drapeau gai et ont l'a bloqué avec un cadenas empêchant le propriétaire initial de le reprendre.

« Pendant deux heures dimanche, des inconnus, des touristes, des couples hétéro, des couples gay, des enfants et des voisins, ont partagé de l'amour, peint des arc-en-ciels sur une croix, appris à connaître leurs voisins et bu du champagne sur Gay Street! C'était une soirée magique », a expliqué Micah Latter.