Couple de femmes

Un parc du Plateau-Mont-Royal nommé « Palomino-Brind’Amour »

L'équipe de rédaction
Commentaires

M. Denis Coderre, maire de Montréal, et Mme Manon Gauthier, responsable de la culture, du patrimoine, du design, d'Espace pour la vie ainsi que du statut de la femme au comité exécutif de la Ville de Montréal, dévoilaient la semaine dernière la plaque d’indentification pour le parc Palomino-Brind’Amour. Ce parc est niché entre les rues Drolet et Henri-Julien, au sud de la rue Villeneuve, dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Il a été nommé « Palomino-Brind’Amour » en l’honneur de Mmes Mercedes Palomino et Yvette Brind’Amour,  qui ont fondé en 1948 la célèbre institution théâtrale, rue Saint-Denis, à quelques pas du parc.

Ce nouveau toponyme est attribué dans le cadre de l’opération Toponym’Elles, qui fut créée en 2016 en vue d’accroître la présence des femmes dans la toponymie montréalaise. 

« En nommant le parc Palomino-Brind’Amour, l’Administration municipale salue la contribution exceptionnelle de deux grandes dames montréalaises au dynamisme et au rayonnement culturels de notre ville. De plus, Mmes Palomino et Brind’Amour ont beaucoup fait pour intensifier le sentiment d’appartenance et de bien-être de leurs concitoyennes et citoyens en proposant un théâtre de qualité et accessible », à déclaré le maire Denis Coderre.

« Ces deux grandes dames ont aussi été une source d’inspiration incroyable pour nombre de femmes. C’est donc un juste retour du balancier que de leur rendre hommage en nommant un parc en leur nom dans le cadre de notre initiative Toponym’Elles qui donne aux femmes la place qui leur revient dans notre métropole », a dit Mme Manon Gauthier.

« L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal foisonne de culture et d’artistes qui en ont fait et en font encore aujourd’hui la grande richesse. Les fondatrices du Rideau Vert, Mmes Palomino et Brind'Amour, ont contribué durant toute leur vie au développement et au rayonnement du théâtre dans Le Plateau. Leur engagement est aujourd’hui reconnu publiquement par la dénomination du parc Palomino-Brind’Amour », a ajouté Mme Christine Gosselin conseillère d’arrondissement du district de Jeanne-Mance.

« C’est un honneur pour le Théâtre et nous sommes heureux que la Ville de Montréal ait choisi de rendre hommage à ces deux femmes qui ont marqué la culture québécoise, et de perpétuer ainsi leur mémoire pour les futures générations. C’est amplement mérité! », a conclu Mme Denise Filiatrault, directrice artistique du Théâtre du Rideau Vert.