Toronto

Deux membres de l’opéra Louis Riel auraient été victimes de «violence raciale et homophobe»

L'équipe de rédaction
Commentaires

La Compagnie d'opéra canadienne souhaite un «prompt rétablissement» à deux artistes autochtones de sa production intitulée Louis Riel, à Toronto, qui ont été victimes d'un «incident».

 


L’un des acteurs de l’opéra, Cole Alvis, a expliqué de façon «improvisée» avant la levée du rideau, mardi, que Justin Many Fingers et Stevie Mark ne seraient pas sur scène ce soir-là, après avoir été victimes de «violence raciale et homophobe».

La Compagnie d’opéra, de son côté, s’est contentée de dire sur Facebook le lendemain que les événements en question n’étaient pas survenus au travail et avaient eu lieu un jour de relâche. Nous avons hâte de les revoir sur scène pour les deux dernières représentations de l’opéra Louis Riel.

La danseuse autochtone Jani Lauzon, qui a remplacé l'Albertain Justin Many Fingers sur scène mardi soir, dit que les événements en question se sont produits dimanche soir. «Je m’inquiète pour la santé de Justin, dit-elle, et m’interroge sur son désir de revenir à Toronto pour travailler comme danseur autochtone.»

Many Fingers a écrit sur Facebook que son collègue Stevie Mark et lui aimeraient qu’on respecte leur vie privée pour qu’ils puissent « regagner [leurs] forces, guérir et s’en remettre et être prêt à remonter sur scène ».

La police de Toronto dit ne pas avoir reçu de plainte. Aucune enquête n’a été ouverte pour l’instant.

 

Source : CBC