Québec à gouter

Plaisirs gourmands

L'équipe de rédaction
Commentaires

Au cours des dernières années, le patrimoine culinaire du Québec a connu une effervescence marquée. On pourrait même qualifier ce mouvement de révolution gastronomique. Cet engouement culinaire s’observe par la réputation internationale de nombreux chefs québécois, la multitude de livres de recettes qui s’envolent comme des petits pains chauds, la multiplication des restaurants de renoms, la popularité des événements gourmands, les festivals gastronomiques en tout genre, la diversification de la culture culinaire et plus encore. 

Le succès de la cuisine québécoise s’explique par la qualité et la diversité des produits.


La cabane à sucre : une tradition printanière

Manger un copieux repas traditionnel dans un décor champêtre fait partie de ces traditions réjouissantes qui se perpétuent depuis la création de ces lieux propices aux rassemblements festifs. Car si la production de sirop d’érable justifie à elle seule cette escapade, s’y greffent souvent des activités d’animation, de la danse sur des airs folkloriques ainsi qu’un volet éducatif, avec une visite des installations.

On y découvre le processus – ô combien odorant! – qui mène à la production du sirop d’érable, de la cueillette de l’eau d’érable jusqu’à la formation du sirop. Celui que l’on verse allègrement sur nos crêpes, sur nos gaufres ou sur notre pain doré, que l’on badigeonne sur nos viandes ou que l’on ajoute à plusieurs de nos recettes. Celui aussi que l’on exporte abondamment (le Québec génère 74 % de la production mondiale), pour le plus grand plaisir des Japonais et des Allemands, qui le considèrent comme un produit exotique! Si le processus de cueillette et de transport de l’eau d’érable s’est modernisé depuis que les Amérindiens entaillaient les érables à l’aide de leur tomahawk, le procédé de transformation n’est pas si loin de ses origines.

Pour transformer par évaporation l’eau d’érable en sirop, des abris de bois ont éventuellement vu le jour afin de protéger le sirop et de minimiser les pertes de chaleur engendrées par la cuisson à ciel ouvert. C’est ainsi que, depuis le début du XIXe siècle, les cabanes à sucre font partie du paysage québécois.

Fromages du Québec

Il est aujourd’hui bien connu que les fromages du Québec n’ont rien à envier aux fromages étrangers. Le Québec produit à lui seul plus de 500 sortes de fromages. Qu’ils soient à pâtes molles, semi-fermes, fermes, persillées ou fraîches, nos fromages sont sans équivoque très populaires et savoureux.

Les bries, camemberts et bleus du Québec rivalisent sans complexe avec ceux de nos amis Français, de même que nos parmesans, mozzarellas et ricottas avec ceux des Italiens. Du côté anglais, nos cheddars ne sont pas à négliger non plus.

Qu’ils soient faits de lait de vache, de chèvre, de brebis ou de bufflonne, nos fromages sont tous délicieux.

Nos artistes chocolatiers!

Les Québécois sont friands de chocolat! Il existe plus de 120 producteurs de chocolat à l’échelle de la province. Passionnés et créatifs, certains de nos artisans chocolatiers ouvrent grandes les portes de leur chocolaterie et vous offrent des visites commentées afin de vous familiariser avec leur métier. Histoire, origine, culture, fabrication, techniques de moulage, ateliers ne sont que quelques exemples des activités offertes.

Parmi plus d’une vingtaine d’autres chocolateries, ChocoMotive - Économusée de la chocolaterie à Montebello et la Confiserie Bromont - Musée du chocolat vous offrent ce genre d’expériences. De plus, des événements tels que la Fête du chocolat de Bromont et le Salon Je t’aime en chocolat de Montréal sont des occasions parfaites pour une sortie en famille et pour s’amuser tout en se sucrant le bec!

Telles de petites œuvres d’art, qu’ils soient décorés, peints ou sculptés, nos chocolats du Québec vous laisseront bouche bée! Sucrés, salés, poivrés ou piquants… partez à la découverte de nouvelles saveurs! Bleuets, baies rouges, chicoutai et beurre d’érable ne sont que quelques exemples de produits originaux utilisés par nos artistes créateurs chocolatiers québécois.

Agrotourisme et autocueillette

Prendre le temps de s’arrêter à la ferme, c’est faire connaissance avec des Québécois authentiques qui connaissent à merveille leur coin de pays. Plusieurs fermes agrotouristiques ouvrent grandes leurs portes aux touristes curieux de s’initier à l’agriculture ainsi qu’à la découverte de nouveaux produits.

Des cultivateurs fiers, enthousiastes et chaleureux vous attendent. Animations, interprétations et dégustations permettent aux visiteurs de découvrir leur savoir-faire. Laissez-les vous montrer le fruit de leurs travaux dans les champs, les vergers, les vignes, les ruchers, les érablières et les fermes, afin de partager avec vous les secrets de leur métier.

De plus, il est possible, pour le visiteur curieux de vivre une immersion, de s’offrir un séjour à la ferme. Rien de mieux pour relaxer et fuir le rythme effréné de la vie en ville. En solitaire, en couple ou en famille, l’expérience est offerte à tous. Les enseignes de Terroir et saveurs du Québec sont l’ultime façon de découvrir de nouvelles spécialités culinaires et de vivre un séjour dans l’univers d’un producteur agricole québécois.

Les Gîtes du Passant et les Auberges du Passant offrent aux visiteurs la possibilité de savourer un copieux petit-déjeuner, expertement cuisiné avec les produits du terroir. Les Auberges du passant proposent également, pour la plupart, l’expérience gastronomique d’un repas en soirée, empreint de la créativité qu’inspirent les produits régionaux!