Indonésie

Une peine de 80 coups de canne requise contre deux homosexuels

L'agence AFP
Commentaires

Une peine de 80 coups de canne en public a été requise par un procureur contre deux hommes indonésiens arrêtés pour avoir eu des relations sexuelles.

Les accusés, âgés de 20 et 24 ans ont comparu devant un tribunal de la charia, sans avocat.

Le procès se dénouera à Banda Aceh City, dans l'état d'Aceh, la semaine prochaine, lorsque le juge annoncera sa décision.

S'ils étaient condamnés à endurer cette punition corporelle, les accusés deviendraient les premiers à subir ce type de châtiment pour homosexualité dans cette province.

Les deux hommes ont été dénoncés par leurs voisins, qui ont filmé leur arrestation, le 28 mars dernier.

Une vidéo montre l'un des hommes nus et visiblement en difficulté, car il appelle apparemment à l'aide sur son téléphone portable.

Le deuxième homme est poussé à plusieurs reprises par un autre homme qui empêche le couple de quitter la pièce.

Le responsable de l'application de la charia dans la province d'Aceh a déclaré que les deux hommes avaient «avoué» être un couple gai.

La province d'Aceh en Indonésie a été autorisée à mettre en œuvre la loi de la charia en 2014.

C'est la seule province du pays à majorité musulmane à le faire, après avoir obtenu cette concession du gouvernement central dans le cadre d'un accord d'autonomie en 2005.

Si l'Indonésie ne criminalise pas l'homosexualité, la charia, elle, le fait.