Fédération de Russie

40 homosexuels ont été évacués de Tchétchénie par un réseau d'aide LGBT

L'agence AFP
Commentaires

Le réseau Russian LGBT Network a permis d'évacuer 40 hommes homosexuels de Tchétchénie, où au moins quatre personnes ont été tuées dans une « purge antigaie ».

Fin mars, une enquête du journal indépendant Novaïa Gazeta a révélé que les homosexuels sont devenus la cible des autorités en Tchétchénie.

Selon le journal, les autorités locales ont arrêté et torturé plus de 100 homosexuels. Des homosexuels tchétchènes ayant fui à Moscou ont affirmé avoir été battus et détenus « dans une prison non officielle ».

Dans une interview sur Skype, la responsable de la communication du réseau Russian LGBT Network a décrit comment son organisation a mis en place une ligne d'assistance pour les hommes homosexuels afin de les évacuer de Tchétchénie.

La femme, qui est restée anonyme en raison des risques pesant son organisation et ses membres, a déclaré que son groupe a aidé 40 hommes homosexuels à s'échapper de Tchétchénie.

Les hommes ont d'abord été évacués de Tchétchénie vers d'autres régions russes, avant d'être aidés à quitter le pays.

« Pour la plupart d'entre eux, il est dangereux de rester en Russie », a-t-elle déclaré. Ils sont hantés par leurs proches ... parce que l'homosexualité est considérée comme une tache sur toute la famille et qu'on considère que la seule façon de laver cette tache est de tuer cette personne ».

Beaucoup d'hommes ont peur d'appeler la ligne d'assistance mise en place. « Depuis le début, les personnes qui nous ont contactés ... sont terriblement effrayées, elles ne sont même pas sûres de pouvoir nous faire confiance et se demandent si nous n'allons pas les tuer », a encore déclaré la responsable de Russian LGBT Network.

Elle a ajouté que le gouvernement russe ne leur apporte aucun soutien et les ignore, car ils sont une organisation LGBT.

« Ce que nous voulons d'eux en ce moment, c'est qu'ils mènent une enquête sérieuse sur la question », a-t-elle déclaré.