Prix de lutte contre l’homophobie et la transphobie 2017

Dr. Réjean Thomas récipiendaire du prix 2017

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Laurent McCutcheon, Stéphanie Vallée, Dr. Réjean Thomas et Claude Leblond
Photo prise par © Serge Blais
Jeannette Bertrand et Marie-Marcelle Godbout
Photo prise par © Serge Blais
Denis Coderre devant la foule
Photo prise par © Serge Blais
  • Laurent McCutcheon, Stéphanie Vallée, Dr. Réjean Thomas et Claude Leblond
  • Jeannette Bertrand et Marie-Marcelle Godbout
  • Denis Coderre devant la foule

Dans le calendrier LGBTQ, plusieurs grands événements marquent l’année. La remise du prix de lutte contre l’homophobie et la transphobie, qui porte aujourd’hui le nom de Laurent McCutcheon est devenue un rendez-vous incontournable. Les communautés et leurs allié-es y sont conviées et beaucoup d’élu-es honorent de leur présence cette soirée.

La Fondation Émergence qui est à l’origine de ce prix a voulu cette année miser sur l’inclusion et la solidarité. Inclusion en saluant l’engagement sans faille et dès les premières heures du Dr Réjean Thomas dans la lutte contre sida et son dévouement auprès des personnes atteintes. Le prix Allié-e est allé au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Sa directrice générale, Nathalie Bondil, a rappelé le grand nombre d’initiatives du musée en collaboration des organismes communautaires LGBTQ et surtout annoncé que cela se poursuivra. Pour enfoncer le clou, elle a d’ailleurs indiqué que le MBAM sera du défilé avec un char sur lequel trônera un gâteau de mariage signé Jean-Paul Gauthier. Enfin, le prix Coup-de-Cœur est revenu à la comédienne Gabrielle Boulianne-Tremblay, qui avait touché le Québec en parlant de sa transition à l’émission Tout le monde en parle. 

L’émotion était au rendez-vous. Tout d’abord par le discours de Gabrielle Boulianne-Tremblay qui a remercié ceux et celles qui ont pavé le chemin des personnes trans, citant le nom de la présidente-fondatrice de l’Aide au trans du Québec, Marie-Marcelle Godbout, entre autres, et à insister sur le sort actuel de ses sœurs et frères trans, comme elle les appelle, à travers le monde. Émotion encore lors des remerciements du Dr Réjean Thomas, qui a rappelé les débuts de sa carrière de médecin qui a coïncidé avec l’arrivée du sida, et du tremblement de terre provoqué dans la communauté gaie. Il a aussi insisté que si les progrès étaient notables, la stigmatisation des personnes séropositives étaient encore une réalité contre laquelle il fallait se battre. 

De nombreux anciens récipiendaires des différents prix, comme chaque année, étaient présents, dont l’animatrice et auteure Janette Bertrand. Parmi les personnalités politiques présentes, l’ex-ministre et ex-députée, Pauline Marois, l’ex-première ministre du Québec, Pauline Marois, l’ex-ministre et ex-chef du Parti québécois, André Boisclair, la ministre de la Justice actuelle, Stéphanie Vallée, les députées provinciales, Manon Massé et Carole Poirier, et le maire de Montréal, Denis Coderre.

La Fondation Émergence est aujourd’hui en phase avec les réalités de 2017 en tenant compte de toutes les facettes de nos communautés, dont les personnes séropositives ou encore les communautés trans. Un travail de toute une équipe sous la direction de Claude Leblond, l’actuel président de la Fondation et du directeur général, Laurent Breault. 

www.fondationemergence.org