Droits LGBT en Europe

L'ILGA-Europe publie sa Rainbow Map 2017

Yannick LeClerc
Commentaires

L’ILGA-Europe publie sa Rainbow Map qui établit un classement des pays européens en matière de droits LGBT. La France arrive au 4e rang de l'édition 2017.


L'ILGA Europe (International Lesbian & Gay Association) publie sa carte 2017 dressant l’état des lieux des droits LGBT à travers l’Europe.

49 pays européens y figurent au total faisant apparaître un net contraste entre les états d'Europe centrale - très en retard - et les états occidentaux plutôt placés en tête du classement à l'exception notable de l'Italie.

Les pays sont classés sur une échelle de 1 à 100 % en fonction de critères multiples qui déterminent l'avancement des droits et protections des personnes LGBTI dans chaque état.

En tête du classement, on trouve Malte (88 %), la Norvège (78 %) et le Royaume-Uni (76 %). 

L'île de Malte obtient sa bonne note en cela qu'elle est le premier pays du continent à interdire les « thérapies de conversion ».

La France recueille 71 % sur ce baromètre contre 67 % l'an dernier. Cette meilleure notation provient en particulier des progrès enregistrés au cours de l'année écoulée sur la question du changement d'état civil des transgenres au sein de la loi Justice XXIe siècle. Cette avancée s'ajoute à l'autorisation sous conditions du don du sang pour les homosexuels et de la mise à disposition de la PrEP comme outil de prévention du VIH.

L’Arménie, la Russie et l’Azerbaïdjan figurent comme les pays où le sort des LGBT est le plus mauvais sur le continent.

En milieu du classement, on trouve l'Allemagne (54 %) qui n'a toujours accordé le mariage gai à ses couples de même sexe, l’Autriche (56 %), puis la Suisse (31 %), l’Italie (29 %), qui s’est dotée d’une union civile au cours de l’année passée. 

L’ILGA-Europe se dit préoccupée du ralentissement des progrès enregistrés à travers le continent et du caractère précaire de certaines conquêtes, alors que la situation à l’Est (Caucase, Turquie, Europe centrale) se dégrade.

« Au sommet de la Rainbow Map, il reste du travail à faire pour assurer aux personnes LGBTI une vie libre, et à l’autre bout du classement, on voit des gens qui craignent littéralement pour leur vie. La tâche de notre mouvement est loin d’être achevée », résume Evelyne Paradis, directrice exécutive de l’organisation.

Voir le rapport complet et la carte sur le site de Ilga-Europe

Source : Communiqué de ILGA Europe



 

  Envoyer cet article

Droits LGBT en Europe

L'ILGA-Europe publie sa Rainbow Map 2017

L'ILGA Europe (International Lesbian & Gay Association) publie sa carte 2017 dressant l’état des (...)

Publié le 17 mai 2017

par Yannick LeClerc