Ville de Québec

Rassemblement à Québec en appui aux gais violentés de Tchétchénie

Éric Whittom
Commentaires

L’Alliance Arc-en-ciel de Québec (Alliance) a tenu un rassemblement de solidarité, le 27 avril, au monument Alexandre-Pouchkine (poète russe exilé pour ses propos) situé sur la rue D’Auteuil, dans le Vieux-Québec, pour dénoncer la répression violente de l’homosexualité et de la bisexualité en Tchétchénie.

Lors de la manifestation, son directeur général, Louis-Filip Tremblay, a déclaré que « des personnes de la diversité sexuelle [vivant en Tchétchénie] sont arrêtées, détenues, torturées et assassinées, parce qu’elles veulent vivre pleinement leur sexualité ». Il a souligné également que « ces massacres sont vraisemblablement dirigés ou du moins consentis par les autorités locales, dont le président Ramzan Kadyrov de la Tchétchénie ». Par cette mobilisation, l’Alliance désirait démontrer son appui à ces victimes. « Parce qu’en tant que personnes faisant partie de la diversité sexuelle et de genre qui pouvons vivre librement, notre devoir est de nous allier aux populations qui ont moins de chance que nous », a expliqué Louis-Filip Tremblay.

En entrevue à Fugues, la manifestante Caroline Déry s’est dite à la fois révoltée et incrédule. « Ça me ramène vraiment à une barbarie qui est innommable. On peut qualifier ça de l’ordre d’un crime contre l’humanité qui cible les communautés queer qui sont marginalisées. Il faut en parler plus. Ce n’est pas assez présent. C’est grave ce qui se passe. C’est important de sortir dans la rue pour dénoncer ça haut et fort, montrer notre solidarité et prendre action. » Camille Comeau a abondé dans le même sens. « Il faut dire non à la violence systématique envers la diversité sexuelle et la pluralité de genre. Il faut lancer un message aux gouvernements pour qu’ils agissent, car ce n’est pas normal qu’on reste les bras croisés quand il y a des personnes qui sont enlevées, torturées et assassinées, juste parce qu’elles n’ont pas l’orientation sexuelle ou le genre qu’on voudrait qu’elles aient. » L’Alliance a d’ailleurs demandé notamment au gouvernement de Justin Trudeau, un fidèle allié de la cause LGBT+, « d’agir dans cette situation, par exemple, en produisant des visas d’urgence pour nos frères tchétchènes ». Il a réclamé également des autorités russes et tchétchènes qu’elles interviennent pour « arrêter ces atrocités ». La députée péquiste Agnès Maltais, qui était présente sur place, a dit à Fugues qu’elle souhaitait une mobilisation de la communauté internationale, notamment du Québec, « pour arrêter ce drame ».

#kissforchechen

De sa propre initiative, Sarah Villeneuve-Desjardins a présenté son mouvement social #kissforchechen. Elle demande à des personnes de même sexe de prendre une photo en s’embrassant et de la publier sur les réseaux sociaux avec ce hashtag. Avec certaines des photos, elle a réalisé une vidéo qu’elle a diffusée sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook.