Du 31 mai au 4 juin - expo

Transparences humaines» d'Effvay

André-Constantin Passiour
Commentaires
Transparences humaines»
Effvay — ou François Villeneuve — nous propose une toute nouvelle exposition à la Galerie Carte Blanche portant le titre de «Transparences humaines», soit les tout derniers clichés et montages de cet artiste photographe.  Des visages humains superposés ou s’intégrant à des paysages parfois tropicaux (avec des palmiers, des cactus, etc.), c’est ce qu’on retrouvera, entre autres, dans cette collection. C’est très colo-ré et très vivant !
 
«La photographie m’a toujours intéressée depuis que je suis adolescent. Mais c'est vraiment l'arrivée du numérique qui en a fait une passion. En effet, la possibilité de prendre des photos et d'en voir le résultat immédi-atement, pour ensuite les modifier à l'aide d'un ordinateur chez soi a décuplé mon intérêt pour ce médium d'expression artistique. La capacité d'agir et de réagir à une image de façon accélérée convient bien à ma personnalité plutôt active», explique François Villeneuve ou Effvay.
 
En quoi consiste votre exposition, des photos et des superpositions, justement ? «Au fil des ans, j'en suis venu à m'intéresser de plus en plus à la superposition des images, qui donnent aux photos, en les combinant, une autre signification, de poursuivre François Villeneuve. C'est cette capacité de créer des images allégoriques qui m'intéressent vraiment en terme de création artistique.»
 
«Transparences humaines» fait donc référence à quoi au juste ? Quel était l’objectif ici ? «Transparences humaines» : c'est une vision optimiste de la capacité de l'humain de s'adapter à son environnement et aux différentes circonstances de sa vie. Une première partie compte 14 œuvres de 16 x 22 pouces. Ce sont des images qui montrent ‘’l’Humain’’ dans son environnement de façon graphique et paisible à la fois. Il s'y fond et en est transformé profondément. La deuxième partie compte six œuvres de 26 x 22 pouces. Elles illustrent le passage du temps qui dissout les choses pour les amener dans une autre dimension. Cette série est inspirée par le décès de ma mère, en 2016, et s'appelle ‘’Les Couleurs de Jeanne’’. Ma mère adorait les vêtements et avaient des pièces vestimentaires très colorées. Je m'en suis donc inspiré pour créer des œuvres pleines de vie et d’acceptation.» 
 
Comme on le constate, François Villeneuve nous a concocté une exposition touchant à la fois l’humain, la nature (les paysages) et la technologie (par l’utilisation des retouches numériques). Mais ce n’est pas tout, en plus du format, il y a aussi ici le support privilégié et qui n’est pas le papier ou le carton ! «Toutes mes œuvres seront imprimées sur des plaques d'aluminium brossé. Cette technique donne aux images une profondeur inégalée et, selon l'angle avec lequel on les regarde, les transfigure en quelque sorte», conclu l’artiste. Ça promet !
 
À Galerie Carte Blanche, 1853, rue Amherst, Montréal.
T. 514-949-3117 ou www.galeriecarteblanche.com