Chambre de commerce LGBT du Québec

Bien de l’émotion dans l’air au Gala Phénicia

André-Constantin Passiour
Commentaires
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
Gala Phenicia
Photo prise par © Pierre Ouimet photographe
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia
  • Gala Phenicia

Comme à chaque année depuis 13 ans maintenant, la Chambre de commerce LGBT du Québec  (CC-LGBT-Q) tenait son Gala Phénicia 25 mai dernier à la chic salle du «Parquet» de la Caisse de dépôt et de placement du Québec (CDPQ). Plus de 300 personnes s’y étaient donné rendez-vous pour cette occasion. Institutions financières, entreprises, politiciens de plusieurs allégeances et niveaux et des associations communautaires et culturelles occupaient les tables joliment garnies. On y a ainsi remis huit prix Phénicia en plus des mentions honorifiques et de bourses.

Le Grand Phénicia a été déféré à Françoise Bertrand, la présidente sortante de la Fédération des chambres de commerces du Québec (FCCQ), en tant qu’alliée, pour son ouverture à l’inclusion des minorités au sein de cette Fédération.

Ce fut d’ailleurs un des temps forts de la soirée lorsque les convives se sont levés pour chaudement applaudir Françoise Bertrand. C’est Thierry Arnaud, le président du conseil d’administration de la CC-LGBT-Q, qui avait fait la présentation du prix. Il n’a pas manqué de saluer le fait que c’est grâce à Mme Bertrand si la CC-LGBT-Q siège au conseil d’administration de la Fédération des chambres de commerces du Québec (FCCQ). «L’inclusion a toujours fait partie de ma vie. Je ne me demande jamais si on les accepte ou non [les personnes LGBT]. Je veux féliciter l’existence de la CC-LGBT-Q qui prend la défense des LGBT et qui nous dit ‘’nous voulons faire partie de l’économie’’ !»

 

Un des autres points d’orgue de ce 13e Gala Phénicia fut certainement lorsque l’ex-première ministre Pauline Marois est montée sur l’estrade pour remettre le Phénicia Société à Nathalie Bondil, la directrice générale du Musée des Beaux-arts de Montréal (MBAM). «Je veux souligner la contribution remarquable du Musée pour célébrer la diversité à travers l’exposition [l’an dernier] ‘’Focus Perfection : Robert Maplethorpe’’», a dit Mme Marois. Chaudement accueillie, également, Nathalie Bondil, sobrement vêtue en noir avec une écharpe rouge, «En tant que directrice du Musée, c’est facile de défendre la cause LGBT parce que beaucoup d’artistes sont LGBT, beaucoup de gens au Musée sont LGBT», a lancé Mme Bondil. Celle-ci a d’ailleurs parlé de la présente exposition «Love is Love, Le mariage pour tous selon Jean-Paul Gaultier», les robes de mariées de ce couturier. «C’est son engagement [à Jean-Paul Gaultier] envers ‘’l’amour pour tous’’, Love is Love», a poursuivi Nathalie Bondil en faisant référence au fameux mariage des conjoints de même sexe en France que l’on appelle le «mariage pour tous» et qui fait encore débat là-bas. Instant cocasse, Nathalie Bondil a passé symboliquement au doigt de Pauline Marois une «alliance» Love is Love de Gaultier sous les applaudissements nourris du public.   

Christine St-Pierre, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, s’est vu remettre une mention honorifique pour la promotion des droits des LGBT à l’international. «C’est avec beaucoup d’émotion que j’accepte ce prix. […] Ailleurs dans le monde, il y a des femmes et des hommes qui sont tués [en raison de leur orientation sexuelle], qui souffrent. Nous allons travailler pour que cette cause-là avance et progresse», a déclaré Mme St-Pierre. La ministre a raconté une anecdote de sa jeunesse, alors qu’elle vivait sur la ferme familiale, il y avait deux hommes qui étaient ridiculisés par les autres, qui les insultaient, «j’ai compris que c’était parce qu’ils s’aimaient tout simplement et qu’ils voulaient vivre ensemble, je veux donc leur dédier ce prix aujourd’hui», a souligné la ministre.

 

Par la suite, Mme St-Pierre est restée sur le podium pour remettre à Lynda Breault la médaille de l’Assemblée nationale en reconnaissance de tout le travail accompli par dans le domaine tourisme gai à Montréal et pour son implication depuis de nombreuses années à la Chambre de commerce et ce, à divers titres, y compris de 1ière vice-présidente. 

 

Incontestablement, ceux qui ont remporté le cœur du public ce sont les deux hommes formand le dynamique couple de la ferme La Bourrasque, — Maxime Dion et Philippe Benoît — qui ont remporté le prix Phénicia Entrepreunariat ! Énergiques comme pas un, ils sont venus partager leur amour de la terre, de la ferme de leurs produits, mais aussi de leur propre amour.  Les gens dans la salle n’ont pas arrêté d’applaudir et de boire littéralement leurs paroles. «Pour moi, l’amour c’est lorsque je me réveille le matin et que je vois le ciel dans tes yeux», de dire Philippe à Maxime. La Bourrasque existe depuis six ans maintenant, mais connaît un grand succès grâce à ses produits bios vendus aux marchés Jean-Talon et Atwater, mais aussi à Boucherville et par commandes de paniers. Ils ont rappelé leur implication auprès de Fierté agricole, le regroupement des agriculteurs LGBT, mais ont tenu aussi à mentionné «la grande solitude qui existe chez les agriculteurs LGBT, […] si on peut rencontrer une personne en un clic [sur les applications sur son cellulaire], la solitude est bien présente au Québec chez les agriculteurs», pour montrer que nous n’est pas encore rose dans certains domaines d’activités. Maxime Dion et Philippe Benoît partaient du Gala avec une bourse de 5000$ remise par des partenaires de la CC-LGBT-Q. 

Les autres récipiendaires de prix sont comme suit...

Phénicia Inspiration : Gary Blair et Earl Pinchuk de la Fondation de l’art pour la guérison, un organisme dont la mission est d’amener le pouvoir de guérisseur des œuvres d’art dans les hôpitaux et autres centres de soins.

 

Phénicia Innovation : Nathon Kong – Taylor 2 Go, un jeune designer de mode adoptant des stratégies innovantes de marketing à travers des partenariats avec des compagnies possédant une clientèle d’affaires.  

 

Phénicia Carrière : Stéphane Labbé, directeur général de Tangente. Il est devenu un acteur incontournable dans le monde de la danse contemporaine  à Montréal et a déjà été membre du conseil d’administration de la Chambre.

 

Phénicia Allié : Bernard Labrecque, il est le parrain exécutif du regroupement des employés LGBT de IBM.

 

Phénicia Personnalité (prix spécial du jury) : Martine Roy, de IBM, pour toute son implication au sein du comité LGBT de IBM, mais aussi à Fierté au Travail, entre autres.  

 

Enfin, c’est un jeune étudiant français, Otto Briant-Terlet, qui se voit remettre la toute première Bourse d’études Phénicia au nom de Patrick Desmarais, un des membres fondateurs et ancien président de la CC-LGBT-Q et encore impliqué dans l’organisme depuis 20 ans.  Cet étudiant désire faire des recherches dans le domaine de la gestion en relation avec la communauté LGBT. C’est Line Chamberland, qui est titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie à l’UQAM qui en a fait l’annonce. 


 

Outre Pauline Marois et Christine St-Pierre, bien des politiciens se sont déplacés pour être de l'événement :  Jean-François Lisée, chef du Parti québécois et chef de l’opposition officielle à Québec; Denis Coderre, maire de Montréal; Peter Schiefke, secrétaire parlementaire du premier ministre Justin Trudeau; Thomas Mulcair, chef du NPD; Hélène Laverdière, députée fédérale de Laurier-Sainte-Marie; Manon Massé, députée provinciale de Sainte-Marie-Saint-Jacques; et Richard Bergeron, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et conseiller du district de Saint-Jacques. 

«Nous avons battu des records d’assistance ce soit avec plus de 330 personnes, mais on a atteint aussi un record de partenaires du Gala aussi», a commenté Steve Foster le président de la CC-LGBT-Q. La soirée avait débuté suavement avec la très belle voix de la chanteuse Geneviève Leclerc dont l’album intitulé «Portfolio» vient à peine d’être lancé.

 


PHOTOS :  Pierre Ouimet photographe

pour la Chambre de Commerce LGBT du Québec