Village

Feu vert conditionnel de l'OCPM au projet Le Bourbon

L'équipe de rédaction
Commentaires

L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) vient de donner son aval, sous certaines conditions, au projet de construction d'un immeuble sur le terrain du complexe Bourbon, dans le Village gai de Montréal.

L’OCPM recommande qu'un étage soit loué à prix raisonnable et à long terme au Centre communautaire des gais et lesbiennes de Montréal, en plus de demander au promoteur, le groupe MSC Investissements Canada, de revoir l'architecture de son projet et de construire un édifice plus vert.

La présidente de l'OCPM, Dominique Ollivier, est prête à recommander de faire passer de trois à neuf le nombre d'étages permis dans ce secteur, si ces conditions sont respectées.

« Si les bénéfices à la communauté, donc la contribution à l’identité distinctive du village et les bénéfices pour les organismes qui, à l’heure actuelle, ont des besoins criants de locaux et d’un centre communautaire […] étaient rencontrés, ça justifierait qu’on aille aussi haut », dit-elle.

Selon l’Office, ces changements au Plan d’urbanisme devraient toutefois se limiter aux cinq lots du Bourbon, qui souligne que la Ville doit garder ses leviers de négociation pour d’autres terrains du secteur. L’édifice occuperait un îlot délimité par les rues Sainte-Catherine Est, De Champlain, Gareau et Alexandre-de-Sève. L'immeuble compterait des commerces au rez-de-chaussée, des appartements et des places de stationnement souterrain.

L’OCPM considère que mis à part des espaces pour vélos dans ce stationnement intérieur, « le design du projet est en deçà des pratiques actuelles en matière environnementale ». L’Office croit aussi que l’architecture envisagée « est peu susceptible de participer à la dynamique commerciale et à l’attrait touristique de la rue ». L’OCPM indique que certains sont préoccupés du maintien du caractère public de la rue Gareau et du parc Charles-S.-Campbell. Il reconnaît toutefois que le promoteur a fait des efforts, notamment en matière de logement social.

Plus de 200 personnes ont participé à la consultation publique pour ce projet. La Ville de Montréal est cependant libre d'accepter ou non les recommandations de l'OCPM, car celles-ci ne sont pas contraignantes.