Festival de Jazz de Montréal, du 28 juin au 8 juillet

Une édition riche en styles et en cultures

Julie Vaillancourt
Commentaires
Melissa Etheridge

Le Festival International de Jazz de Montréal s’impose une fois de plus comme LE festival de l’été, avec plus de 150 concerts en salle, 14 séries thématiques présentées dans 11 salles de concert, sans compter les spectacles et événements gratuits qui animeront la place des festivals d’airs jazzés! Cette 38e édition se veut riche en styles et en cultures, avec des artistes provenant de 30 pays. Tour d’horizon des concerts en salle à ne pas manquer.

La salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts accueillera des artistes de renom grandement attendus, dont Feist (4 juillet) qui vient enfin nous présenter son plus récent album Pleasure, au plus grand plaisir des amateurs de son indie. 
 
Le 5 juillet, la grande dame du rock Melissa Etheridge prend d’assaut la scène, en programme double avec la chanteuse-soul britannique Joss Stone. Les deux femmes avaient offert il y a quelques années une performance marquante de Piece of My Heart de Janis Joplin à l’occasion de la cérémonie des Grammys. 
 
Le 2 juillet sera l’occasion de (re)voir le film La La Land sur grand écran. La projection de la comédie musicale lauréate de nombreux Oscars sera accompagnée par l’Orchestre Métropolitain qui interprétera la bande-sonore (oscarisée) pour l’occasion ! Le 3 juillet sera l’occasion d’une soirée avec l'une des plus grandes références du rock progressif King Crimson qui montera sur scène avec un octuor formé de quatre batteurs. Le 7 juillet, c'est Bobby Bazini qui fera le show en venant présenter son album Summer Is Gone. Finalement, le 8 juillet, Pink Martini, avec un parfait métissage de jazz, rétro, latino et classique, saura séduire votre côté suave.
 
Si le Centre Bell accueillera le 30 juin le légendaire auteur-compositeur-interprète et prix Nobel Bob Dylan & His Band, le temps d’une soirée, les chansons tout aussi intemporelles (quoique à saveur de flamenco) des Gipsy Kings se feront entendre dans l’enceinte du théâtre Maisonneuve le 1er juillet. Les amateurs de gospel seront ravis, non seulement avec le traditionnel concert du Montreal Jubilation Gospel Choir, qui fera ses adieux au Festival cette année avec Glory Train, mais aussi le Harlem Gospel Choir, un des plus importants chœurs des États-Unis.
 
Le théâtre Maisonneuve quant à lui sera l’hôte des Matt Holubowski (8 juillet), révélés par La Voix, The Barr Brothers (7 juillet), Buika (4 juillet) sans oublier l’unique Lisa Simone (6 juillet) qui, l’an dernier, avait soufflé toute la Place des Arts en signant une performance digne des talents hérités de sa mère, Nina.
 
 Pink Martini
 
Le Métropolis sera l’hôte de la série Les Rythmes SiriuxXM qui met en avant des talents de l’heure, dont Charlotte Cardin (30 juin, 1-2 juillet), véritable buzz de la scène musicale québécoise depuis la sortie de son premier EP Big Boy, sans oublier Caravan Palace (29 juin), le groupe français électroswing le plus débridé de l’heure. Mentionnons aussi Charles Bradley & His Extraordinaires (4 juillet), sans oublier l’unique canadienne Serena Ryder (8 juillet) qui roule son rock au féminin depuis des années.
 
Au Club Soda, le jazz vous fera voyager dans le monde entier, avec des vedettes montantes et des talents à découvrir comme Kandace Springs (30 juin), une protégée du regretté Prince, qui a signée avec le prestigieux label Blue Note pour son premier album Soul Eyes. Le 5 juillet Somi propose une fusion de ses influences africaines et jazz en mettant en avant sa conscience sociale. Le jeune britannique Jacob Collier (1er juillet) proposera un spectacle unique avec un "one man band virtuel" où il démontrera qu’il est bien plus qu’un buzz émergeant d’Internet. Finalement, cette série mettra aussi en scène Ron Sexsmith (2 juillet), talentueux chanteur canadien qui viendra présenter le 15e opus de sa carrière, The Last Rider.
 
Aliocha 
 
Le Club Soda se chargera de vous faire danser sur la pop sophistiquée et sensuelle du duo français Her (29 juin), sans oublier les DJ parisiens Acid Arab (5 juillet), folie orientale-électro du moment. Le 8 juillet, Bros, nouveau projet des frères Currie des Sheepdogs, proposera des sons pop-rock-funk et soul, tandis que KROY, avec Scavenger, continuera de surfer sur sa vague électro-pop. Finalement, mentionnons le retour des pionniers de l’électro-pop au Canada : Men Without Hats (2 juillet), connus notamment pour leur succès de 1983, Safety Dance.
 
Le 5 juillet, la chanteuse américaine Lizz Wright vous envoûtera par son charisme et sa voix brûlante au Monument National, tandis que le 3 juillet, Jesse Mac Cormack, nouveau héros du folk moderne, «incarnera» Muddy Waters à la 5e salle. Dans la cinquième salle de la Place des Arts, le pianiste montréalais Jean-Michel Blais visitera le répertoire de Philip Glass, Steve Reich et John Cage. 
 
Puis, le 30 juin au Gésu, le saxophoniste Donny McCaslin présentera son plus récent opus Beyond Now, dédié à David Bowie, avec qui il a collaboré sur l’album Blackstar. 
 
Le groupe montréalais Shyre sera de retour au festival le 7 juillet à L’Astral. Cette salle accueillera, le 29 juin, le protégé d’Oliver Jones, le jeune pianiste Daniel Clarke Bouchard. On pourra y voir également, le 30 juin, le groupe israélien d’indie pop Lola Marsh. Andrea Lindsay y fera Entre le jazz et la java, le 2 juillet. 
 
Discothèque
 
Le nouveau venu de la scène musicale québécoise, Aliocha, viendra nous présenter, au Savoy, les 29 et 30 juin les Eleven songs de son premier album. Finalement, la bachelière en jazz Gabrielle Shonk, découverte dans La Voix en 2014, sera aussi au Savoy du Métropolis afin de nous faire découvrir son premier album.
 
Le 1er juillet 2017, dès 21 h 30 sur la scène TD de la place des Festivals, la dance music canadienne d’hier et d’aujourd’hui s’invite dans la plus fabuleuse discothèque à ciel ouvert de Montréal ! Au programme : 24 musiciens, 5 chanteurs, 35 danseurs, de folles projections, un feu d’artifice et plein de surprises, dans une mise en scène de Yann Perreau et sous la direction artistique et musicale de DJ Champion et Alex McMahon. Le spectacle- événement Discothèque offrira aux festivaliers plus d’une heure et demie de concentré de dance music 100 % canadienne.  Les festivaliers peuvent s’attendre à une succession de hits irrésistibles pour le corps et pour l’âme, pour faire monter le mercure. Pour plonger le public dans ce party fou fou fou, la Place des Festivals se transformera en piste de danse géante sous les étoiles. 
 
Ainsi, cette 38e édition propose à la fois une programmation de talen-tueux nouveaux venus sur la scène musicale, tout en nous régalant dela présence d’artistes établis et de légendes.