Livre

Black Hammer : Secret origins

Benoit Migneault
Commentaires
Black Hammer : Secret origins

Une bande dessinée déjà considérée comme un classique après la publication de seulement neuf numéros.

Black Hammer : Secret originsLe récit de Jeff Lemire, superbement mis en image par Dean Ormston et Dave Stewart, se déroule dans les années 50 et nous fait suivre l’existence de six superhéros qui tentent de refaire leur vie après un incident qui les a propulsés, il y a de nombreuses années, dans un petit village dont ils ne peuvent s’échapper. Sont-ils encore dans leur réalité ou dans une autre, parallèle, qui y ressemble? Mystère! Abraham Slam, le colonel Weird, Talky-Walky (un robot), Barbalien, Golden Gail et Madame Dragonfly sont donc aux prises avec une réalité qui leur échappe et qui ne semble comporter aucune issue. Ils sont non seulement prisonniers d’un hameau, mais également d’un segment de leurs pouvoirs qui était auparavant une force, mais représentent maintenant une malédiction. Nonobstant la qualité et la complexité des personnages, du graphisme et de l’intrigue, on ne peut s’empêcher d’être également fasciné par l’hommage tordu à certains des personnages canon des écuries DC et Marvel que l’on y retrouve. À titre d’exemple, Golden Gail est le pendant de Shazam, un jeune garçon qui, chez DC, devient un adulte puissant doté de grands pouvoirs lorsqu’il prononce son nom. À l’opposé, Golden Gail, est une femme de 60 ans qui lorsqu’elle prononce ZAFRAM devient une enfant dotée de grands pouvoirs. Dans cette réalité, elle n’arrive cependant pas à quitter le corps d’une fille de 9 ans. Le personnage qui nous intéresse plus particulièrement est cependant Barbalian, un Martien qui porte l’identité civile de Mark Markz (référence au Martian Manhunter de DC qui porte le nom de J’onn J’onzz). Doté de grands pouvoirs, dont celui de modifier son apparence, Barbalian est cependant considéré avec aversion par son propre peuple puisque son cœur le porte vers ceux de son propre sexe. Sur Terre, il vit à une époque qui considère l’homosexualité avec dégoût et où il doit donc non seulement cacher son attirance pour les hommes, mais également sa véritable apparence devant une population affolée par tout ce qui est différent. Un récit fascinant où un soin évident a été mis dans la composition de chacune des images qui rappelle souvent celles inhérentes aux pulp fiction. Une refonte des six premiers numéros est disponible. Une superbe découverte!. 

Black Hammer : Secret origins / Jeff Lemire Dean Ormston & Dave Stewart.
Milwaukie : Dark Horse, 2017. 152p.