Walker Workshop de Los Angeles

La maison qui flotte sur les collines

Karl Mayer , Chantal Cyr
Commentaires
Walker Workshop
Photo prise par © Walker Workshop
Walker Workshop
Photo prise par © Walker Workshop
Walker Workshop
Photo prise par © Walker Workshop
Walker Workshop
Photo prise par © Walker Workshop
Walker Workshop
Photo prise par © Walker Workshop
Walker Workshop
Photo prise par © Walker Workshop
  • Walker Workshop
  • Walker Workshop
  • Walker Workshop
  • Walker Workshop
  • Walker Workshop
  • Walker Workshop

À Beverly Hills, en Californie, le Walker Workshop livrait l’an dernier une maison minimaliste qui fait grand cas de la lumière et du paysage. La construction génère une impression simultanée de légèreté et de solidité. Notez que la firme d’architectes est également une entreprise de construction ce qui, selon son fondateur Noah Walker, permet de bâtir les maisons exactement tel qu’elles furent dessinées. 

La Oak Pass House repose élégamment sur la crête d’un site de 1,4 hectare avec une vue panoramique sur les canyons environnant de Los Angeles. La topographie et le paysage de la propriété, laquelle compte notamment plus de 130 chênes protégés, furent les fils directeurs du design et du positionnement de cette résidence. Afin d’exposer et d’amplifier la beauté inhérente au site, la masse de la maison est enterrée à flanc de coteau, laissant apparaître qu’un seul étage qui se dévoile le long de la crête.
 
Le niveau supérieur de la maison est composé d’un ensemble de volumes qui contient la cuisine, le salon et la salle à manger. Chacun de ces composants pivote légèrement pour offrir une perspective unique, créant de l’intérieur une vision panoramique du canyon.Des portes en verre coulissantes s’insèrent dans les murs, dissolvant la structure en une série de plans qui facilitent une continuité entre les espaces intérieurs et extérieurs.
 
À l’étage inférieur, un couloir à l’est permet d’accéder aux chambres, qui offrent les vues panoramiques également à couper le souffle du canyon. Une cour creusée flanque le couloir, apportant de la lumière et de l’air depuis le dessus, et créant un espace extérieur ayant une échelle plus intime, qui sert parfaitement les fonctions privées de la maison.
 
À l’extérieur, la maison rencontre le site délicatement en absorbant, reflétant, et se fondant dans la nature environnante. La majorité de la partie inférieure est conçue sous un toit végétal qui plie la structure dans la colline et fait entrer le paysage au cœur des espaces de vie. Divisant la maison, une piscine infinie de 22 m de long crée une continuité entre les arbres et leur réflexion dans l’eau, accentuant l’immensité du paysage et étendant ses caractéristiques les plus frappantes à travers la propriété.
 
La palette de matériaux, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, rappelle la terre, et met en valeur le paysage sans le dénaturer. L’usage d’une structure en béton permet une durée de vie plus longue et la création de porte-à-faux à travers la maison, permettant la création d’une forme légère pourtant bien ancrée dans la terre. La construction génère une impression simultanée de légèreté et de pesanteur, une juxtaposition qui est caractéristique des collines bordées d’arbres desquelles la maison devient un élément à part entière. 
 
WALKER WORKSHOP DESIGN BUILD    
5574 W Washington Blvd, Los Angeles, CA 90016