Du 28 juin au 2 juillet

Des artistes à suivre à l'édition 2017 de Mtl en Arts

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

Quelques artistes qui, selon nous, méritent le détour. À découvrir, rencontrer et apprécier sans modération…


Cara Carmina

Originaire du Mexique et basée à Montréal, Cara Carmina s’est spécialisée en illustration et création textile. Son univers est rempli de jolies poupées aux grands yeux. Frida Kahlo est sans aucun doute l’une de ses grandes sources d’inspiration ! Cara invitera les enfants à colorier l’une de ses illustrations puis à s’en inspirer pour créer leur propre personnage. Les enfants repartiront ainsi avec deux œuvres à la fin.

 

Caroline St-Pierre

Caroline St-Pierre travaille la peinture comme une assise à ses recherches en art pictural. Iconographies, symboles, portraits, son style pictural se traduit par une composition graphique dissimulant des éléments figuratifs. Ses sujets font référence aux courants artistiques tels que le classicisme, l’art baroque voire byzantin, ou l’abstraction.

Kevin Calixte

« L'équilibre est mon principal sujet d'exploration. L’équilibre émotionnel, physique et spirituel… » Les œuvres de Kevin Calixte tentent d'interpréter « comment, en Occident, cet état d'équilibre individuel affecte les relations interpersonnelles. Mes œuvres sont des séries de photos narratives qui font appel à l’imaginaire. Ma technique de prise de vue défie les règles de compositions par des mouvements contrôlés jouant avec les rapports de netteté et de flou. Les poses et les couleurs ont pour objectif d’animer le caractère imaginaire du sujet. »

Nicolas Nabonne

« Chaque pièce est conçue comme un contresens tragi-comique, un appât qui plonge le spectateur dans une ironie paradoxale énigmatique. Dans des dispositifs dépouillés, je m'amuse avec des archétypes opposables : l'éphémère et l'éternel, le fonctionnel et l'obsolète, la création et la destruction, l'artéfact et la nature, etc. À chacun le soin de prendre le niveau de gris dans cet humour teinté de noir. À travers la question de la pollution et de l'altération de la nature, c'est l'altération de la notion même d'humanité qui est en jeu. »

 

Verre Nomad

Alexandre Hupé porte un regard critique sur le monde dans lequel nous évoluons, explorant les liens entre l'humain et son environnement rural/naturel ou urbain/artificiel, et comment cela influence notre développement social et culturel. Bien que sa pratique préférée du verre soufflé s’apparente au style vénitien, mince et délicat, il utilise le verre soufflé et les moules à la cire perdue afin de représenter ces relations mettant en scène des gens qu'il côtoie affublés d'extraits de textures et d'objets de leur quotidien.

 

Yelena Boiko

« Parmi les thématiques inspirant mon travail trônent la foi et le besoin très humain d’ancrer notre existence et les questionnements qui la perturbent dans un imaginaire collectif. Mon processus créatif dissèque cet éternel besoin de croire, que ce soit en des dieux ou des démons à caractère religieux, ou des personnages des contes de fée récités à notre chevet. Je déconstruis des icônes connues, utilise maints symboles et assemble le tout en une série de personnalités surréalistes issues de ma contemplation personnelle. »

 

Alberto Rojas

Originaire du Costa Rica, Alberto Rojas se démarque dès son arrivée à Montréal par une passion de la peinture qui conjugue l’art de la vieille Europe et ce jeune continent nord-américain qu’il découvre. Mêlant les techniques mixtes (acrylique, papiers, matières naturelles), grattant ou façonnant les surfaces avec ses mains, ses toiles resplendissent. Formes et couleurs sont autant de portes ouvertes sur un monde mythique qui évoque la Renaissance avec des images de rêves, créées avec une précision magistrale, et dont chacune a sa propre histoire et sa personnalité.

Toutes les infos sur www.mtlenarts.com