France

Un couple gai agressé à Lyon le soir de la Fête de la musique

Chantal Cyr
Commentaires

Un jeune homme originaire de Saint-Étienne et son compagnon ont été victimes d'une agression homophobe violente le soir de la Fête de la musique, à Lyon, le 21 juin dernier. Le couple se tenait la main quand il a été pris à partie par trois individus puis tabassé. 

Boris, dont le témoignage a été recueilli par France Bleu, a dû être opéré d'une double fracture tibia péroné et a écopé de 45 jours d'incapacité totale de travail. « J'ai pensé que ça pouvait très mal se finir. Ils avaient tellement de haine qu'on aurait pu rester sur le carreau », raconte-t-il au micro de la radio. Selon les médecins qui l'ont accueilli à l'hôpital, d'autres homosexuels ont également été agressés ce soir-là.

Une semaine après l'agression, Boris est sorti de l'hôpital. Il est très fatigué et dit ne pas encore vraiment réaliser ce qu'il s'est passé cette nuit du 21 juin : « Quand on voit comment ça s'est terminé on s'est dit qu'on n'aurait peut-être pas dû répondre et baisser les yeux et puis en fin de compte, je ne regrette pas parce qu'il n'y a aucune raison que ça se passe comme ça ».

Boris et son compagnon ont eu le courage et la gentillesse de nous accorder près d'une heure d'entrevue. Ils veulent parler de ce qu'ils ont vécu pour dénoncer ces agressions encore trop fréquentes malheureusement : « J'ai l'impression qu'il y a un discours ambiant très positif par rapport à l'intégration et aux droits des homosexuels. Que l'on vivrait dans une société très ouverte et tolérante. C'est vrai qu'il y a des tas de choses qui ont été faites, ceci dit, je pense qu'il ne faut pas trop d'angélisme non plus et se rendre compte que les agressions comme ça continuent à exister. La lutte continue. »